16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 21:30

 

Une quarantaine de participants français de la mission Bienvenue en Palestine, ainsi qu’une dizaine d’autres internationaux, étaient emprisonnés lundi 16 avril au matin à Givon (près de Tel Aviv), après avoir refusé de se laisser déporter à leur arrivée, n’ayant commis aucune infraction ni délit, bien au contraire.

Selon le pointage que nous avons pu effectuer dans la nuit de dimanche à lundi, il y avait lundi 27 frères et sœurs arrivés à Tel Aviv à bord d’un avion Easyjet en provenance de Genève, et 10 ou 11 autres arrivés à bord d’un avion Air France en provenance de Nice.

 Des nouvelles par SMS

Quelques uns ont réussi à ne pas se faire prendre leur portable, et ont ainsi pu donner au monde extérieur (à nous, à des proches restés en France) quelques nouvelles par SMS : le moral est excellent. Ils maintiennent leur droit, élémentaire, de pouvoir se rendre en Palestine occupée et se préparent, si nécessaire, à se déclarer en grève de la faim, d’autant plus que mardi 17 avril est une journée générale de mobilisation des milliers de Palestiniens croupissant dans les geôles du régime de l’apartheid.

Exemple d’un SMS reçu ce lundi matin à 10 h30

« Nous sommes 13 filles de Lyon, 4 Ecossaises, 2 de Nice, 2 de Marseille, 3 de Paris, 1 du Québec, 1 de Corse ; ils ne nous laissent toujours pas le droit d’appeler au téléphone sans nous donner d’explications. On fait toutes grève de la faim tant qu’on peut pas téléphoner. Et demain on fait toutes grève de la faim avec les prisonnières palestiniennes ».

 Un désastre diplomatique et politique pour l'Etat d'Israël

D’ores et déjà, les mesures draconiennes prises le gouvernement et les services secrets israéliens pour empêcher le millier de volontaires de rejoindre la Palestine (seule une demi-douzaine ont réussi à gagner Bethléem, à notre connaissance) s’est transformé en désastre diplomatique et politique pour Netanyahou et sa clique.

On le doit notamment à l’excès de zèle des services secrets qui, incapables de déterminer avec un minimum de crédibilité en quoi les volontaires auraient été de « dangereux extrémistes posant un problème existentiel à Israël », ont ratissé large, très large, dans la composition de leurs listes noires. 

Le Haaretz révèle ainsi que pour des centaines de passagers dont les identités ont été traquées pendant des semaines, le Shin Bet n’a pas été capable, non seulement d’établir qu’ils représentaient un quelconque « danger » pour Israël, mais même dans certains cas une quelconque activité de militantisme au service de la cause palestinienne !

Le ratissage n’a pas épargné un membre du Conseil d’administration du puissant laboratoire pharmaceutique allemand Merck (Merck Darmstadt) venu en Israël pour signer un accord de recherche scientifique ! Il s’est retrouvé black-listé !

Mieux, un diplomate français et sa femme qui doivent commencer à travailler au consulat français à Jérusalem cet été. Le couple avait l'intention de chercher un appartement à Jérusalem, mais la nuit avant leur départ, ils ont reçu un e-mail de leur compagnie aérienne, Lufthansa, disant que leurs billets ont été annulés parce qu'ils avaient été interdits d'entrer en Israël !

En fait, ce qui est arrivé dimanche avec une passagère d’Air France, débarquée de son vol allant de Nice à Tel Aviv parce qu’elle avait répondu négativement à un questionnaire de la compagnie aérienne lui demandant si elle était « juive » ou « israélienne », donne une assez claire image de la stratégie d’exclusion élaborée par les agences d’espionnage israéliennes. Quand le passager n’est pas « racialement pur », on élimine. 

Quitte à s’en prendre à des passagers présentant le « bon profil » : toujours dimanche à Nice, des membres de notre délégation ont été les témoins des mésaventures d’une passagère non membre de la mission interrogée de manière inquisitoriale par le personnel d’Air France. Son crime ? Cette femme, juive de nationalité française, avait tout l’air d’une Arabe, par son patronyme comme par le teint de sa peau, ce qui n’a rien d’étonnant dès lors qu’un grand nombre des Juifs en France sont originaires du monde arabe, Afrique du Nord en particulier. Et quand les employés d’Air France ont cherché à s’abriter derrière les consignes raciales qu’ils avaient reçues d’Israël, la passagère juive indignée a répondu : « Eh bien, maintenant, je n’aime pas ce pays ».

Partout où des passagers, des centaines, ont été refusés d’embarquement, il y a eu des protestations, vigoureuses, à Bruxelles, Genève, Mulhouse, Rome, Paris, Nice, etc… Nous en rendons compte au fur et à mesure sur http://www.europalestine.com, ainsi que par nos twitters @touspalestine, @Europalestine1, et sur la page Facebook.

Amis et membres de la mission, restez attentifs à la suite, et à toutes les initiatives qui seront annoncées.

MISSION BIENVENUE PALESTINE FRANCE

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Nos prisonniers en Israël entrent en grève de la faim

Les cinquante participants internationaux à la mission Bienvenue en Palestine ont annoncé lundi qu’ils entamaient une grève de la faim, en solidarité avec la journée des prisonniers palestiniens du mardi 17 avril d’une part, et pour exiger à nouveau leur droit élémentaire à circuler librement vers la Cisjordanie occupée, notamment vers Bethléem.

Tous les prisonniers, dont près de 40 Français, sont apparemment détenus à la prison de Givon, proche de Tel-Aviv. Ils ont partiellement obtenu, lundi à la mi-journée, l’acceptation d’une de leurs revendications, celle de pouvoir passer un appel téléphonique.

Tous les appels reçus à la cellule de communication font état d’un excellent moral, d’une fébrilité désordonnée de l’appareil policier israélien, et de la conscience que les épreuves endurées sont finalement peu de choses au regard des souffrances infligées quotidiennement au peuple palestinien.

Nos camarades partagent leur cellule avec la jeune Canadienne Charlotte Gaudreau, 18 ans, pour qui, ironie du sort, le vol vers Bethléem constituait … un baptême de l’air.

MISSION BIENVENUE PALESTINE FRANCE

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 21:07

Dans 24 heures, le Conseil de Sécurité de l'ONU va se réunir à nouveau pour discuter de la demande d'adhésion de la Palestine comme 194ème Etat membre.

700 000 d'entre nous ont déjà rejoint la campagne. Mais nous devons être encore plus nombreux afin de pousser les pays clés à un vote favorable.

Une vidéo saisissante d'Avaaz

Avaaz a réalisé une vidéo saisissante qui raconte la véritable histoire du conflit et montre pourquoi cette demande est la meilleure chance de parvenir à la paix.

Cliquez pour la regarder et faites-la suivre à tout le monde -- allons jusqu'à un million de signatures:

www.avaaz.org/mepeace_fr

Alors que la violence reprend et que les tensions montent au Moyen-Orient, une nouvelle proposition pour l'indépendance de la Palestine récolte un large soutien dans le monde entier -- si nous parvenons à la faire adopter à l'ONU, cela pourrait ouvrir une voie nouvelle vers la paix.

Faire monter la pression publique

Mais la France et d'autres gouvernements clés n'ont toujours pas pris position et pour les pousser à soutenir cette indépendance, nous devons faire monter la pression publique. Beaucoup de gens estiment ne pas assez bien comprendre la situation pour pouvoir agir. C'est pourquoi Avaaz a réalisé une courte vidéo inédite qui raconte la véritable histoire du conflit. Si suffisamment de gens la regardent, signent la pétition et la diffusent au plus grand nombre, nos dirigeants seront contraints de nous écouter.

Nous sommes près de 10 millions à recevoir cet e-mail. A nous de changer la perception du Moyen-Orient et de créer une immense vague de soutien à la Palestine indépendante avant la réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU prévue cette semaine pour discuter de l'initiative. Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo et signer la pétition, puis faites suivre ce message à tous vos contacts:

http://www.avaaz.org/fr/middle_east_peace_now_fr/?vl

La majorité des Palestiniens et des Israéliens veulent une solution au conflit fondée sur deux Etats, mais le gouvernement extrémiste en Israël continue d'autoriser la construction de colonies dans les territoires disputés, ce qui nourrit la haine et la violence. Et malgré des efforts répétés, les décennies d'initiatives de paix menées par les Etats-Unis ont échoué à contenir les ennemis de la paix et à obtenir un accord.

A l'heure actuelle, cette demande d'indépendance est peut-être la meilleure chance de sortir de l'impasse, d'éviter une nouvelle spirale de violences et de mettre les deux parties sur un pied d'égalité pour favoriser les négociations. Et une telle occasion risque de ne plus voir le jour avant des années

Plus de 120 pays soutiennent la requête des palestiniens

Le mois dernier, les Palestiniens ont présenté leur requête au Conseil de Sécurité de l'ONU. Plus de 120 pays les soutiennent, mais les Etats-Unis rejettent cette demande et envoient un message clair à leurs alliés européens: un soutien à la demande légitime du peuple palestinien mettra à rude épreuve les relations bilatérales. A présent, c'est à nous de dire aux principaux dirigeants européens que l'opinion publique soutient cette initiative diplomatique non-violente et que leurs décisions politiques doivent être influencées par l'opinion des citoyens, et non pas par ce que les Etats-Unis préfèrent.

Notre campagne suscite une large adhésion partout dans le monde, près de 700 000 ont rejoint l'appel dès les premiers jours! La pétition a fait la une de grands journaux mondiaux, a été citée au Conseil de sécurité des Nations Unies et a été tweetée par le président palestinien en personne! Faisons aujourd'hui en sorte qu'elle résonne aux oreilles des dirigeants français et des autres principaux pays européens dont le soutien sera décisif. Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo et signer la pétition si vous ne l'avez pas encore fait, puis faites passer le message à tous -- allons jusqu'à un million de signatures:

http://www.avaaz.org/fr/middle_east_peace_now_fr/?vl

Beaucoup de désinformation circule sur le conflit israélo-palestinien et nous sommes nombreux à ne pas être certains de vouloir nous impliquer. Mais ce petit film expose clairement la situation et peut nous aider à agir. En tant que réseau mondial fort de près de 10 millions de membres issus de tous les pays de la planète, nous avons l'opportunité de provoquer un vote favorable qui pourrait mettre un terme à des décennies de violence.

 

Avec espoir,

Alice, Pascal, Emma, Ricken, David, Rewan, et toute l'équipe d'Avaaz

 

PLUS D'INFORMATIONS: 

Israel/Cisjordanie: le Quartette inquiet (Le Figaro/AFP)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/16/97001-20110816FILWWW00462-israelcisjordanie-le-quartette-inquiet.php

Demande de reconnaissance d'un Etat palestinien en septembre (Le Point/Reuters)

http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/demande-de-reconnaissance-d-un-etat-palestinien-en-septembre-13-08-2011-1362554_240.php

 

Avigdor Lieberman veut couper les ponts avec Abbas avant l'Onu (L'Express)

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/avigdor-lieberman-veut-couper-les-ponts-avec-abbas-avant-l-onu_1018811.html

Le 20 septembre, les Palestiniens lancent le défi de leur Etat (Rue89)

http://www.rue89.com/2011/08/14/le-20-septembre-les-palestiniens-lancent-le-defi-de-leur-etat-217840

L'UE alarmée par les projets de colonies israéliennes (EurActiv)

http://www.euractiv.fr/ue-alarmee-projets-colonies-israeliennes-article

 

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 16:19

Au nom de l’AFPS, Jean-Claude Lefort, Président de cette Association, député honoraire,  condamne fermement les entraves scandaleuses à la liberté du transport aérien mises en œuvre aujourd’hui sur divers vols à destination de Tel-Aviv.

Il s’agit d’une opération dont tout laisse penser qu’elle est directement orchestrée par le gouvernement israélien, les autorités françaises ayant accepté sans broncher de se faire les auxiliaires zélés de leurs homologues de Tel-Aviv.

Pour sa part l’AFPS, qui avait mis en garde ses militants contre les risques d’expulsion, entend poursuivre et développer ses diverses missions de solidarité en Palestine occupée avec le seul souci de l’efficacité et de la coopération à long terme avec ses partenaires palestiniens et anti-colonialistes israéliens.

Le 8 juillet 2011


Paris, le 7 juillet 2011

M. Thierry Mariani Ministre des Transports 26, boulevard Saint Germain 78007 Paris

Monsieur le Ministre,

J’apprends, après avoir vérification de mes sources d’information, que plus de 300 personnes sont actuellement totalement bloquées à l’aéroport Français de Roissy-Charles de Gaulle au prétexte que ces personnes entendent aller en Palestine, ce qui suppose qu’elles puissent prendre l’avion via l’aéroport « Ben Gourion » à Tel-Aviv, en Israël, puisqu’il n’y pas d’aéroports palestiniens - comme vous le savez, j’imagine – du fait que ceux-ci ont tous été bombardés par l’armée israélienne.

Ce blocage sur le sol de notre pays est absolument inadmissible. Il ne peut que répondre aux demandes israéliennes. Pire : aux injonctions israéliennes.

Comment la France peut elle se soumettre ainsi aux diktats israéliens et faire, sur son sol, des opérations de basse police contre des citoyens français désireux d’aller – conformément au droit de libre circulation – en Palestine ? Comment peut-elle s’opposer à ces départs alors que les personnes ont acheté et payé leur billet et sont en règle selon notre législation ? Comment est-ce possible ? En France ? C’est cela le « sarkorzisme ?

Nous sommes devenus, sous votre houlette récente, des supplétifs des autorités israéliennes donneuses d’ordre. Il n’y a pas, jusqu’à preuve du contraire, de blocus de la Cisjordanie contrairement à celui, illégal et condamné, de Gaza.

Nous – je veux dire : la France – avons passés donc avec Israël un accord de sous-traitance ou bien une délégation de service pour ses basses œuvres ?

Quoi qu’il en soit c’est inacceptable !

Et je vous demande instamment et fermement de laisser passer ces passagers qui sont parfaitement en règle pour qu’ils puissent aller à Tel-Aviv.

Je vous demande instamment et fermement de ne plus vous mettre en situation affligeante d’abandonner notre souveraineté pour vous soumettre à Israël. Et ce qui est vrai de ce pays l’est pour tout pays, quel qu’il soit.

Dans l’attente de vos décisions enfin conformes à la liberté, notamment à celle qui est fondamentale de circuler librement,

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mon plus vif mécontentement et de ma consternation profonde.

Jean-Claude Lefort Président de l’AFPS Député honoraire

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 15:39

 

Chaque citoyen européen a le droit de participer à la prise de décisions politiques visant le renforcement démocratique et les droits de l'homme dans le monde, et aidant les peuples contre l’oppression et pour leur accès à une vie meilleure.


Les injustices subies par les Palestiniens sous occupation israélienne, y compris la politique de colonisation, la démolition de maisons, la confiscation des terres, le déplacement de population, l'oppression, le racisme et les violations des droits de l’Homme, sont totalement inacceptables.

En tant que citoyen européen, respectueux de la démocratie et des droits de l'Homme, je demande aux responsables politiques de mon pays et au Parlement de l'Union Européenne de reconnaître au plus tôt l’État palestinien indépendant et souverain dans ses frontières de 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est et d'œuvrer au plus tôt à l'application du droit au retour des réfugiés palestiniens. En conséquence, j'invite le Parlement européen à promulguer au plus tôt, une loi pour la reconnaissance de l’État palestinien.


Voici l'adresse de la pétition d'origine palestinienne adressée à l'UE pour demander la reconnaissance de l'état palestinien, pétition à faire signer massivement. http://www.palfreedom.ps/?page=sign&cat=11&lang=French

 

http://www.palfreedom.ps/?page=sign&cat=11&lang=French


--

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 19:03

Pétition lancée par Avaaz, que j'ai signée et vous invite à signer et à faire signer

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Chers amis,

Le monde entier est sous le choc après l'assaut d'Israël sur la flottille qui tentait d'apporter de l'aide à Gaza. Il est temps de lancer l'enquête, mettre en évidence les responsabilités et lever blocus de Gaza. Signez la pétition mondiale, puis faites suivre le message:

Agissez!



L'assaut meurtrier d'Israël sur une flottille transportant de l'aide pour Gaza a provoqué un choc dans le monde entier.

Israël, comme n'importe quel Etat, a le droit de se défendre, mais le raid sur la flottille représente un usage scandaleux et meurtrier de la force pour défendre une politique tout aussi scandaleuse et meurtrière: le blocus de Gaza par Israël qui réduit la vie de deux tiers des familles gazaouies à se demander chaque jour si elles trouveront de quoi se nourrir.

L'ONU, l'Union Européenne, et presque tous les gouvernements et organisations multilatérales ont appelé Israël à lever ce blocus et à présent, un organe de l'ONU a demandé le lancement d'une enquête sur l'attaque de la flottille. Mais sans une pression massive exercée par les citoyens, la réponse des principaux dirigeants mondiaux risque de se limiter à de simples déclarations -- comme ils l'ont fait tant de fois par le passé.

Nous devons faire entendre un appel mondial assez puissant pour être pris en compte. Rejoignez la pétition pour une enquête internationale concernant l'attaque, afin que les responsables soient tenus de rendre des comptes, et pour la fin immédiate du blocus de Gaza -- cliquez pour signer la pétition, puis faites suivre ce message à tous vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/gaza_flotilla_8/?vl

Cette pétition a dépassé les 200 000 signatures en moins de 24 heures, et a été remise une première fois à l'ONU et aux principaux responsables politiques dans le monde. Pour faire résonner encore plus fort cet appel, à nous d'atteindre 500 000 signatures et de la présenter publiquement une nouvelle fois. L'ampleur de la pétition montrera à nos responsables politiques que des communiqués de presse et des déclarations solennelles ne sont pas suffisants, que les citoyens redoublent d'attention, demandent des actes et montrent la voie à suivre.

Alors que l'Union Européenne s'apprête à décider ou non de l'expansion de ses accords commerciaux spéciaux avec Israël, qu'Obama et le Congrès américain définissent le budget qui sera alloué l'an prochain à l'aide destinée à l'armée israélienne, et qu'enfin les pays voisins comme la Turquie et l'Egypte définissent leur réponse diplomatique à la crise, c'est le moment de faire entendre la voix des citoyennes et citoyens. Toute la lumière doit être faite sur les responsabilités dans l'attaque de la flottille, et l'heure est venue pour Israël de respecter le droit international en mettant un terme au blocus de Gaza. Signez dès maintenant et faites suivre ce message:

http://www.avaaz.org/fr/gaza_flotilla_8/?vl

Partout dans le monde, nous sommes une grande majorité à partager le même souhait: deux Etats viables et libres, Israël et la Palestine, vivant côte à côte. Mais le blocus, et la violence utilisée pour le maintenir, nous éloigne toujours plus de cette issue. Comme l'indiquait un journaliste à ses concitoyens israéliens dans les colonnes du journal Ha'aretz aujourd'hui: "Nous ne défendons plus Israël. Aujourd'hui nous défendons seulement le blocus. Ce blocus est entrain de devenir le Viet-Nam d'Israël."

Des milliers de militants pacifistes en Israël ont manifesté contre l'attaque et contre le blocus de Gaza lors de rassemblements à Haïfa, Tel Aviv et Jérusalem -- rejoignant les manifestations organisées partout dans le monde. Quelque soit le camp qui a donné le premier coup ou tiré la première balle (l'armée israélienne affirme qu'elle n'est pas à l'origine de l'usage de la violence), les dirigeants israéliens ont décidé d'envoyer des hélicoptères et des troupes d'assaut surarmées pour attaquer dans les eaux internationales une flotte de bateaux convoyant des médicaments et des biens de première nécessité pour Gaza. Aujourd'hui, certains membres du convoi sont morts.

Rien ne pourra les ramener à la vie. Mais peut-être qu'ensemble nous pouvons faire de ce moment tragique un tournant -- il faudra pour cela faire résonner avec conviction notre appel à la justice et rendre incontournable notre rêve de paix.

Avec espoir,

Ricken, Alice, Raluca, Paul, et toute l'équipe d'Avaaz

SOURCES:

NouvelObs: Récit, heure par heure, des événements liés à l'assaut de la flotille:
http://www.avaaz.org/nouvellesobs_assaut_flotille_gaza

AFP: "L'assaut contre la flottille pour Gaza: un désastre pour l'image d'Israël" et pour la suite des négociations de paix:
http://www.avaaz.org/afp_consequences_attaque

Le Monde, "Pour la presse israélienne, cette opération est un échec":
http://www.avaaz.org/lemonde_presse_israelienne

Rue89, Réaction de l'historienne Esther Benbassa à l'assaut de la flotille
http://www.avaaz.org/rue89_analyse_assaut_flotille_gaza

Le Monde, "Les chemises moisies de Gaza", les conséquences du blocus de Gaza:
http://www.avaaz.org/lemonde_blocus_gaza

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Autre article sur ce blog:

Gaza: plusieurs morts dans l'abordage par l'armée d'Israël d'une flotille de solidarité

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 08:30

Palestine-Boycott-001.jpgL'AFP, le  31/05/2010 à 07h10

Gaza: plusieurs morts dans l'abordage de la flotille,

      Israël censure toute information sur le bilan

 

La radio publique israélienne a annoncé ce lundi matin 31 Mai 2010 que la censure militaire avait interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël à la suite de l'abordage de la flottille en route vers Gaza.

Au moins 2 personnes ont été tuées et une trentaine d'autres blessées lors de l'abordage lundi par des commandos israéliens, dans les eaux internationales qui plus est, d'un bateau turc de la flottille en route vers Gaza, a indiqué un porte-parole d'une organisation caritative turque impliquée dans la campagne.

Une télévision israélienne, la chaîne 10, a pour sa part fait état de la mort d'au moins dix passagers  lors d'affrontements avec un commando israélien.

La radio publique a précisé qu'elle disposait d'informations sur le transfert de blessés vers au moins un hôpital israélien sans donner d'autres précisions.

Plusieurs établissements hospitaliers ont reçu ordre des autorités de se préparer à recevoir des blessés.

 

Le gouvernement israëlien poursuit son oeuvre d'isolement de Gaza, pour faire crever à petits feux les palestiniens qui y sont enfermés

 Plusieurs organisations manifestaient leur solidarité avec le peuple palestinien Samedi dernier, à La Rochelle, dans le Parc Alcide d'Orbigny. Avec notre Collectif Palestine La Rochelle, nous allons continuer à agir pour dénoncer cette politique criminelle du gouvernement israëlien envers le peuple palestinien à qui il dénie toute reconnaissance du droit à avoir, eux aussi, un Etat digne de ce nom.

 

Un appel du Collectif Palestine La Rochelle à boycotter les produits des colonies israëliennes dans les magasins

"Pourquoi cette action?

- Pour dénoncer la politique des gouvernements d’Israël, Etat occupant

- Parce que pendant que ces produits sont commercialisés en France, de nombreux agriculteurs palestiniens ne peuvent accéder à leurs champs pour nourrir leurs familles.

- Parce que nous condamnons la confiscation et le contrôle des ressources naturelles palestiniennes –terre et eau- par Israël puissance occupante.

- Parce que dans la situation de guerre qui perdure, la population civile est lourdement affectée.

- Parce que nous refusons toute forme de colonialisme dans le monde.

- Parce que nous n’oublions pas que la Cour Internationale de Justice, en 2004,  a déclaré que la construction du Mur en Palestine et les colonies implantées en Cisjordanie étaient illégales au regard du Droit international humanitaire et des Droits de l’Homme.

- Le collectif la Rochelle Palestine solidarité, s’inscrit dans le combat pour l’application des résolutions des Nations Unies au Proche-Orient, et pour une paix négociée établissement d’un Etat palestinien viable aux côtés de l’Etat d’Israël, dans des frontières sûres et reconnues, celles de 1967, avec Jérusalem est comme capitale.  

Organisations signataires : A.F.A.S.P.A, A.F.P.S, Artisans du Monde LR, Associations des Palestiniens en France, ATTAC LR, C.C.F.D, C.G.T, CIMADE, CNID, F.A.L, F.S.U, L.D.H.LR, Mouvement de la Paix, M.R.A.P, Peuples Solidaires LR, N.P.A, P.C.F, Les verts, R.C.G.A…

 Membre observateur : Amnesty International

 

Nous allons nous rendre devant des Centres commerciaux pour distribuer l'appel ci-dessus et en verso les marques de fruits et légumes des colonies israëliennes: Carmel, Jaffa, Jordan River

( voir affichette en début de cet article): vendredi 18 Juin - 17h - devant le Leclerc de Lagord 

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Lire:

 http://blog.mondediplo.net/2010-05-31-Israel-l-impunite-jusqu-a-quand

 

 http://www.france-palestine.org

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 13:43

Je vous propose de trouver ci-dessous une lettre de Serge Grossvak qui appelle au boycott des marchandises venant d'Israël
Ses motivations sont fortes et je les partage. Cela dit, je pense, avec d'autres, que le bycott doit se faire avec discernement et viser les produits des territoires occupés par des colonies israéliennes, non par tous les israéliens, juifs et palestiniens.
Quant à la condamnation de Sakina Arnaud, elle est inacceptable. La Ligue des Droits de l'Homme défend la liberté d'opinion, qui plus est pacifiste. Ce soutien de la LDH, et le mien, ne peut en aucun cas s'apparenter à de l'antsémitisme! Combattre les atteintes aux droits et libertés des palestiniens par l'Etat d'Israêl, ce n'est en aucune façon combattre les Juifs, ni rejeter l'existance de cet Etat d'Israël, qui a toute sa place et sa reconnaissance internationale ... aux côtés d'un Etat ... palestinien viable                                                  H.M.

Autres articles de ce blog sur le sujet:

Guerre à Gaza, les dessous de "l'affaire": du gaz en mer

Que veut le Hamas ? Une analyse par un site palestinien

Gaza: "des crimes de guerre systématiques" d'Israël?

"Quand et comment le peuple juif a été inventé" - Shlomo Sand

Gaza: l'horreur et la honte! Ca suffit comme ça!

Agression israëlienne à Gaza: un crime prémédité qui doit cesser

Gaza: assez de complaisance vis-à-vis de la politique d'Israél


Voir la pétition à François Fillon:  http://www.france-palestine.org/article14080.html
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 

Serge Grossvak 95 - Val d’Oise

Membre de l'Union Juive française pour la Paix

A : Ministère de la Justice Madame Alliot-Marie 13 place Vendome 75042 Paris

Groslay, le 22 février 2010 Lettre Recommandée


Madame la Ministre,


Je l’avoue,

Je boycotte les marchandises d’Israël. Je ne veux pas de ces produits poussés dans le sang et la domination. Ils puent la haine et l’oppression. Je les refuse, et je pense à mes parents m’enseignant le martyr infligé par les nazis. Cette géhenne qui avait dévoré notre famille. « Plus jamais ça ! » était la clameur venue du cœur, au sortir du malheur. « Plus jamais ça » avaient dit les survivants.

Un devoir d'humanité...
Enfant de juifs immigrés, j’avais entendu cette leçon comme un devoir d’humanité, comme un engagement de solidarité, comme une exigence de vie. Je boycotte, aujourd’hui, pour que les petits enfants d’un grand martyr sortent du chemin assassin, pour que l’État d’Israël et son peuple égaré dans un grandissant extrémisme sortent de sa tyrannie.

Je l’avoue, j’appelle au boycott des produits de ce pays aujourd’hui guerrier, conquérant et oppresseur, de ce pays abdiquant toute morale. Je l’avoue, c’est de toute ma voix et de tout mon cœur que je convie à cet acte de résistance. Acte pacifique. Acte raisonné. Mon appel est une clameur contre l’indignité des crimes commis, la pratique des colonies. Mon appel est pour peser et faire renoncer à la guerre.

Je l’avoue, j’y étais. J’étais dans ce supermarché de Cormeilles pour sortir les produits israéliens des rayons et les déposer en vrac à l’entrée des caisses. J’y étais, et j’y ai pris la parole. Les services de police peuvent l’attester, j’avais donné mon nom. Lorsqu’on agit pour l’honneur, nul n’est besoin de se cacher.

Je l’avoue, j’y étais et j’ai accompli tout cela pour mon humaine dignité et l’honneur de mes ancêtres. Parce que je ne peux supporter d’abandonner dans la souffrance et l’injustice le peuple de Palestine. Parce que je suis juif descendant de Marek Edelman, de Joseph Epstein et de Raymond Aubrac, ma racine juive est du côté des opprimés, de tous les opprimés.*


Madame la Ministre et gardienne des sceaux de justice et des lettres de cachet, condamnez moi, pas Sakina !
Madame la ministre, puisque vous avez fait vœu de châtier ces gestes de résistance et d’honneur, oubliant qu’ils visent un Etat désigné comme relevant de « crimes de guerre, voir crimes contre l’humanité » par le juge Goldstone (juif comme moi), condamnez moi, pas Sakina.
Madame la Ministre, je ne redoute pas vos geôles et vos invectives, je suis prêt à affronter vos fureurs comme mon père avait du affronter l’internement par une police aux ordres d’un pouvoir totalitaire.

Madame la Ministre, rien ne me fera renoncer à mon engagement pour la Paix et la Justice, pour que le peuple palestinien recouvre sa dignité dans son pays indépendant, aux frontières de 67 et à la capitale en Jérusalem-est.

Madame la Ministre, je vous prie d’agréer toute ma détermination à combattre vos menaces à l’encontre d’une lutte juste et votre soutien à un extrémisme nationaliste qui fait honte à ma culture juive.

Serge Grossvak

http://www.europalestine.com/spip.php?article4356
--
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le BNC (comité national du BDS) se réjouit de l’important arrêt de la cour européenne, et appelle à l’intensification du mouvement populaire BDS (16.03.2010)


Résumé :


Un arrêt de la Cour de justice de l’Union Européenne précise que les produits originaires des implantations coloniales Israéliennes dans les territoires Palestiniens occupés (OPT) ne sont pas concernés par les traitements préférentiels aux douanes prévus dans l’accord de commerce EC-Israël [1].

Le BNC appelle les 27 états membres de l’UE à appliquer sans délai la totalité des conclusions de la cour et considère qu’il s’agit d’un premier pas vers l’interdiction complète des produits des colonies Israéliennes.

Le BNC encourage aussi vivement les citoyens et les groupes de la société civile des Etats membre de l’UE à faire pression sur leurs gouvernements respectifs pour qu’ils se conforment à cette décision et mettent en œuvre son application.


Cet arrêt est une réponse à un appel formulé par la firme Allemande Brita, à qui il avait été demandé de payer la totalité des droits à l’importation lors de l’importation de marchandises fabriquées dans les OPT par la compagnie Israélienne Soda club Ltd.

La Cour a conclu que les produits originaires de Cisjordanie ne sont pas du ressort territorial de l’accord EC-Israël et donc, ne donnent pas droit à des traitements préférentiels aux douanes. 

La cour a également conclu que les compagnies Israéliennes opérant dans les OPT sont des tiers et ne peuvent donc pas bénéficier des termes de l’autre accord de commerce ECPLO.


Le texte du BNC précise que l’UE est le second marché d’exportation pour Israël après les Etats-Unis et qu’environ 1/3 de ces exportations sont complètement ou partiellement fabriquées dans les colonies, représentant une part d’environ 12 milliards d’euros de l’écono
mie d’Israël [2]. Cet argent servant notamment à financer l’occupation militaire en Cisjordanie.

Le BNC dénonce également « l’obstruction» des autorités Israéliennes en charge de l’export qui malgré une requête de la Cour, n’ont jamais répondu « à la question de savoir si les produits avaient été fabriqués dans les implantations Israélienne des territoires Palestinien. ». La Cour a aussi décrit l’obligation pour Israël de « fournir des informations suffisantes pour permettre de déterminer la véritable origine des produits. ».

Le BNC appelle en premier lieu les 27 Etats membres de l’UE à imposer le paiement par Israël de la totalité des droits d’importation sur ses biens puis à la suspension totale de l’accord de commerce EC-Israël considéré comme violant les lois et traités internationaux sur les droits humains, notamment les traités et lois européennes.

Le BNC appelle également les organisations de la société civile à intensifier les initiatives de boycott et de désinvestissements jusqu’à la suspension effective de l’accord. 


 
[1]
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=CJE/10/14&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage

[2] http://www.spiegel.de/international/europe/0,1518,680380,00.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

  

Protestons auprès du Premier ministre qui ose calomnier ceux qui, dans le cadre de la campagne BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) utilisent le droit pour obtenir le droit : contre les produits de la colonisation, pour la suspension de l’Accord entre l’UE et Israël !

Signez en cliquant sur le lien : http://www.france-palestine.org/article14080.html

Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 21:53
Quand Michèle Alliot-Marie joue les girouettes


publié le dimanche 21 février 2010
(voir sur le site de l'AFPS en cliquant sur le lien http://www.france-palestine.org/article14009.html)


Dominique Vidal.

Sur le racisme et l’antisémitisme, Michèle Alliot-Marie, comme d’ailleurs le chef du gouvernement, profèrent des mensonges aussi grossiers que diffamatoires, qui mériteraient sans doute d’être poursuivis. Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie est aussi ministre d’Etat. C’est dire qu’elle occupe une place éminente dans le second gouvernement de François Fillon. Elle manque pourtant singulièrement de cohérence.

° Le 18 février dernier, participant au dîner de l’antenne bordelaise du Conseil de représentatif des institutions juives, elle déclare, dans le cadre de « son » combat contre l’antisémitisme : « Je n’accepte pas que des personnes, responsables associatifs, politiques ou simples citoyens, appellent au boycott de produits au motif qu’ils sont kasher ou qu’ils proviennent d’Israël. Je souhaite que le parquet fasse preuve de davantage de sévérité à ce sujet. J’ai donc adressé une circulaire aux parquets généraux, leur demandant d’identifier et de signaler tous les actes de provocation à la discrimination. J’entends que tous les auteurs d’actes soient poursuivis dès qu’ils auront été identifiés et notamment quand les appels auront été faits sur Internet  [1 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nb1> ]. »

° Pourtant, le 25 mai 2009, interrogée sur boycott par le député UMP Eric Raoult, elle répondait depuis le banc des ministres, à l’Assemblée nationale : « Monsieur le député, il est vrai que, depuis le début du conflit israélo-palestinien au mois de décembre 2008, plusieurs associations de défense de la cause palestinienne sont intervenues dans des grandes surfaces en appelant au boycott des produits en provenance d’Israël ou de pays supposés apporter une aide à ce pays (…). Ces opérations, il faut bien le préciser, touchent des produits importés d’Israël et non des produits casher. Ils sont signalés par des étiquettes qui leur sont apposées, quand il s’agit de fruits ou de légumes, ou par des tracts distribués aux clients. Les forces de l’ordre, chaque fois qu’elles sont appelées, interviennent, notamment pour éviter des violences ou des heurts. Il est évident que, si des plaintes précises étaient déposées ou si des infractions pénales étaient constituées, des poursuites auraient lieu. Mais, à ce jour, je dois vous préciser qu’aucune plainte n’a été déposée, ni par des grandes surfaces, ni par des associations  [2 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nb2> ]. »

En neuf mois, MAM a donc accouché d’une nouvelle théorie, fondement d’une campagne répressive. Pourquoi ?
Aucune des associations engagées dans la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanction ne      « cible » les produits ou boutiques ou restaurants casher
. Aujourd’hui comme hier, rien ne nous est plus étranger que le racisme et l’antisémitisme. Disons-le franchement : sur ces deux points, Michèle Alliot-Marie, comme d’ailleurs le chef du gouvernement, profèrent des mensonges aussi grossiers que diffamatoires, qui mériteraient sans doute d’être poursuivis.

Le secret du revirement de notre girouette nationale, Daniel Shek, l’ambassadeur d’Israël en France, l’a révélé récemment : « Nous encourageons des organisations à porter plainte contre les organisateurs du boycott. Nous conduisons des activités politiques à l’ambassade en liaison directe avec des ministres, des organisations, des étudiants et des consommateurs, qui se réveillent  [3 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nb3> ] ».
 Non seulement cette ingérence ouverte dans les affaires intérieures de notre pays n’a fait l’objet d’aucune protestation des autorités françaises, mais aucun démenti ne lui a été apporté.

 Quels sont donc ces ministres avec lesquels le représentant d’Israël se targue de comploter ? Qui fait donc partie de ce que le général de Gaulle appelait férocement « le parti de l’étranger » ?
Que nos dirigeants le sachent en tout cas : la répression que le pouvoir entend déployer contre les militants de la solidarité avec le peuple palestinien ne parviendra ni à les discréditer, ni à les intimider.
Au contraire, ils amplifieront une campagne BDS large et rassembleuse en veillant à ne pas tomber dans les pièges qui leur sont tendus. Alliot-Marie veut punir, avec une loi datant de 1881, celles et ceux qui exigent l’application du droit international bafoué quotidiennement au Proche-Orient. Nous voulons, nous, que cesse l’impunité dont bénéficient les dirigeants israéliens. C’est à tort qu’elle pense vaincre avec la force répressive de l’Etat : nous retournerons l’arsenal juridique à nos fins, car nous avons pour nous le droit et la justice.


[1 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nh1> ] www.crif.org/?page=articles_display... <http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&amp;aid=18913&amp;returnto=articles_display/detail&amp;artyd=2>

[2 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nh2> ] www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2... <http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009/20090247.asp#P301_63966>

[3 <http://www.france-palestine.org/article14009.html#nh3> ] The Marker, Tel-Aviv, 27 janvier 2010.


Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 14:04
Je vous propose de lire cette note d'information sur le Hama, note tirée d'un site palestinien, indiqué en fin d'article
Par delà l'atrocité de l'intervention israêlienne à Gaza, la colonisation des territoires occupés par l'Etat d'Israêl et des colons, et solidaire du peuple palestinien, je ne suis pas sans m'interroger sur les buts et les pratiques du Hamas, qui ont servi de justification à l'intervention militaire d'Israêl à Gaza et qui tendent à instaurer "une représentation unique des palestiniens" ( ils ont éliminé le Fatath et l'Olp à Gaza) et à vouloir "la creation d'un Etat islamique".

Ma solidarité active,
avec ma participation à toutes les manifestations de solidarité avec les palestiniens de Gaza, à La Rochelle,  ne va pas jusqu'au soutien au Hamas.

 
Laîque, je ne peux cautionner les buts du Hamas et ses agissements, même si j'ai conscience du contexte extrêmement difficile de la vie du peuple palestinien dans ces territoires pousse au désespoir et à la révolte des palestiniens.

Le Hamas a toujours refusé toute négociation internationale.

On comprend mieux pourquoi il a cherché à affaiblir Yasser Arafat et l'Olp ( déjà en difficulté avec le blocus israëlien, l'extension de la colonisation isréelienne, les pratiques douteuses de certains de ses dirigeants, discréditant le mouvement dans la tête des palestiniens et faisant le lit du Hamas, encouragé, on le sait, en sous-main par Israël, pendant des années pour tailler des croupières à l'OLP)

Dans les conditions actuelles, agir pour la coexistance de 2 Etats reconnus et souverains, l'un palestinien, l'autre israëlien, me semble la seule voie pour enfin établir la Paix dans cette région du monde.

C'est mon avis et je ne demande qu'à comprendre, et à en débattre avec vous, ami(e)s lecteur(e)s.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Voici la note en question:

          "Mouvement de la Résistance Islamique, Hamas


Nom anglais: Islamic Resistance Movement, Hamas

Nom original: Harakat al-Muqawama al-Islamya, Hamas

Pays: Territoire palestinien occupé???


(acronyme signifiant aussi " Enthousiasme ") Groupe islamique palestinien créé le 14 décembre 1987 (cinq jours après le début de l'intifada). Principal rival de l'OLP dans les territoires occupés par Israël, Hamas a bénéficié des échecs de Yasser Arafat sur le plan international, particulièrement après la Guerre du Golfe. Il s'oppose à toute négociation avec Israël et est responsable de nombreux attentats en Israël.

Le Hamas est issu de l'Al-Moujamma al-Islami, un mouvement créé et enregistré légalement en Israël en 1978 par le Cheikh Ahmed Yassine. Il s'inspire de l'idéologie des Frères Musulmans, implantés dans les territoires occupés - dont il se définit comme sa Branche Palestinienne - et est de tendance sunnite.

Sa base de sympathisants s'est progressivement élargie dans la bande de Gaza jusqu'au début de l'intifada. Le succès du Hamas - et des autres mouvements islamiques - dans les territoires occupés est en partie dû au fait de la délocalisation de la conduite de l'OLP dans d'autres pays (Liban, Tunisie, Irak, etc.), alors que la direction de ces mouvements est restée et à pu se développer au sein de la population. Le Hamas a ainsi pu tisser une structure sociopolitique alternative et parallèle à celle de l'OLP.

Les objectifs de Hamas sont fixés dans une charte datée du 18 août 1988.

Ils comprennent essentiellement:

* la libération de la Palestine et la création d'un Etat islamique
* le refus de toute présence occidentale dans les pays musulmans
* l'opposition à la sécularisation et l'occidentalisation de la société arabe
* la revendication de la représentation unique du peuple palestinien.

Structure

Le Hamas est dirigé par un conseil consultatif (Majis al-Choura) dont les membres sont le Cheikh Ahmed Yassine (emprisonné en Israël de 1989 à 1997, libéré à la suite de la bavure du Mossad en Jordanie), le Dr Abdel Aziz Rantissi, le Dr Mahmoud al-Zahar, Ibrahim Gosheh et le Dr Mohamed Abou Marzouk (" Abou Oumar ") (arrêté en juillet 1995 aux USA), souvent décrit comme le chef réel du mouvement.

Les extrémistes du Hamas ne sont probablement qu'un petit noyau d'une vingtaine de " durs " accompagnés par environ un millier de combattants. Ils travaillent par petites cellules de manière très compartimentée, de sorte qu'il est difficile d'en tirer des informations ou de le pénétrer.

Le Hamas se compose de deux branches " ouvertes " et une branche militaire:

° Le Da'wa, responsable des activités ouvertes de recrutement, d'entraide sociale et de collecte des fonds. Il comprend les infrastructures administratives du mouvement. Ainsi, il finance un certain nombre d'activités économiques locales (élevage, production de vêtements, etc.)

° L'A'Alam, responsable des opérations de propagande, de l'information et de l'instruction idéologique. Ses activités se confondent souvent avec celles du Da'wa, notamment en ce qui concerne le recrutement et l'entraide sociale. Elle exploite une station de radio et télévision dans la plaine de la Beka'a.

Organisation du Hamas

La branche militaire, initialement connue sous le nom de " Moudjahidin " est responsable des activités clandestines et elle se subdivise en trois organes:

° Le Jihaz Aman, responsable de la sécurité. Il est notamment chargé de traquer et de punir les éventuels hérétiques, les collaborateurs avec les autorités israéliennes et les membres du mouvement ne respectant pas les règles de l'islam (comme la vente de stupéfiants). A cet effet il a créé, dès le début 1987, une unité responsable d'appliquer des châtiments aux contrevenants par la violence, jusqu'au meurtre, le Madjmouath Djihad u-Da'wa, également appelé Majd.

° L'Al-Madjahadoun Al-Filistinioun, créé en 1982 par le Cheikh Yassine comme organe de combat contre les Israéliens et contre les mouvements terroristes rivaux. Il est notamment responsable de l'acquisition d'armes pour le mouvement. Ses activités ne se sont cependant manifestées qu'après le déclenchement de l'intifada. C'est la mise à jour de ce mouvement par les services israéliens qui provoque l'incarcération du Cheikh Yassine.

° l'Izz al-Din al-Kassam ou Azzedine al-Kassam, créée en 1991 par Zacharia Walid Akel, responsable de l'unité militaire du Hamas dans la bande de Gaza. Il est implanté dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. On estime à     3 000 le nombre de ses activistes formés au terrorisme et à la guérilla urbaine. Jusqu'en 1994, il exécute ses attentats à l'arme de poing ou au poignard. Dès 1994, et à la suite du massacre d'Hébron (en février), l'emploi de missions-suicide et de bombes rendent les opérations du Hamas très meurtrières. Les bombes étaient conçues par Yahya Ayyash (" l'ingénieur "), éliminé par le Mossad le 5 janvier 1996 au moyen d'un téléphone cellulaire piégé. Selon certaines informations récentes, l'Izz al-Din al-Kassam aurait été restructuré en décembre 1992 et remplacé par les Unités Abdallah Azzam.

Factions du Hamas

* Bataillon Al-Aksa
* Disciples d'Yahya Ayyash
* Hezbollah (Palestine)
* Alsouad Al-Ramaya
* Filastin al-Muslima

Ressources

Le Hamas bénéficie d'un large appui auprès des pays musulmans. Il est entre autres financé par l'Arabie Saoudite et par l'Iran. Depuis 1993, le Hamas dispose d'un bureau à Téhéran. Sur un budget annuel estimé à 30 millions de dollars, l'Iran lui apporterait une aide financière annuelle de 10 millions de dollars, tandis qu'un montant estimé à 10 millions de dollars viendrait de dons privés.

Le Hamas exploite aussi un large réseau d'organisations charitables et d'associations sociales dans les territoires occupés, qui lui servent à récolter des fonds. A l'étranger les bailleurs de fonds du Hamas sont:

* Comité de Bienfaisance et de Solidarité avec la Palestine (France)
* Fondation Al-Aksa (Allemagne)
* Holy Land Foundation for Relief and Development (USA)
* Palestinians' Relief and Development Fund (Interpal) (Grande-Bretagne)
* Palestine and Lebanon Relief Fund (Grande-Bretagne)

Il est également financé par des organisations arabes et musulmanes dans les pays du Golfe et en Europe, comme l'Islamic Relief Agency.

Camps d'entraînement en Iran : Les combattants de Hamas sont formés au Liban, au Soudan (Khartoum) et en Iran (Camp Imam Ali - au Nord de Téhéran, Karandanje - près de Qom, Beit el-Makdes - à Qom).

Stratégie

Alors que les Frères Musulmans prônent la guerre (djihad) en priorité pour consolider la présence de l'islam dans les pays musulmans, puis seulement la guerre contre Israël, le Hamas considère la guerre comme l'unique moyen de libérer les territoires occupés. Il établit un lien direct et d'identification entre l'islam et la libération des territoires occupés, qui limite, voire exclut, tout compromis sur les territoires occupés, interprété comme une concession sur l'islam lui-même.

Avant le début de l'intifada, alors encore désigné " Al-Moujamma al-Islami ", les activités du mouvement étaient dirigées contre les hérétiques et déviants de l'islam, conformément à la stratégie des Frères Musulmans. Parallèlement au développement de l'intifada, le Hamas pratique des attentats ponctuels et meurtriers contre des membres des forces armées ou de sécurité.

Afin de coordonner leurs actions dans l'intifada dans les territoires occupés, Hamas et l'OLP ont entrepris d'établir un commandement conjoint en mars 1993. L'importance toujours plus grande du Hamas dans les territoires occupés a eu pour corollaire un affaiblissement de l'influence de l'OLP. C'est sans doute ce phénomène qui a poussé Yasser Arafat à obtenir des succès sur la scène internationale et à accepter une négociation, puis un accord avec Israël, contre lequel Hamas continue à s'opposer.

En juillet 1999, cependant, Moussa Abou Maruq, ancien chef du bureau politique du Hamas a déclaré que le mouvement était ouvert à des négociations avec les autres " forces du peuple palestinien ".

Site Internet: http://www.palestine-info.org/

Partager cet article

Published by Palestine.info - dans Palestine au coeur
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 18:30

GAZA: un expert de l'ONU évoque des "crimes de guerre systématiques"-  22/1/09


Les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont eu un "caractère sans aucun doute inhumain" qui évoque "le spectre de crimes de guerre systématiques", a affirmé jeudi le rapporteur spécial de l'ONU pour les territoires palestiniens, Richard Falk.  "Des cibles illégales ont été sélectionnées", a estimé M. Falk, en parlant d'"intention criminelle".


"Il n'y a aucun doute sur le caractère inhumain d'une opération militaire à grande échelle du type de celle qu'Israël a engagé le 27 décembre contre une population essentiellement sans défense", a déclaré le rapporteur de l'ONU depuis la Californie lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes à Genève.

L'armée et le gouvernement israéliens ont déclaré à de nombreuses reprises qu'ils ne visaient jamais délibérément des civils pendant leurs opérations dans la bande de Gaza. Ces opérations ont été lancées pour mettre fin aux tirs de roquettes et de missiles du mouvement islamiste Hamas et d'autres organisations palestiniennes sur des villes du sud d'Israël. Selon le fonctionnaire de l'ONU, l'opération militaire israélienne, menée contre un territoire densément peuplé, avec une population affaiblie par les privations de 18 mois de blocus et "prise au piège" dans la zone de guerre, "évoque le spectre de crimes de guerre systématiques". M. Falk a dénoncé le confinement "dans la zone de guerre active" de la population, empêchée de s'enfuir et d'accéder ainsi à la protection du statut de réfugié. "C'est sans précédent", a-t-il assuré. "Aucun enfant, aucune femme, aucun malade ou handicapé de la population de Gaza n'a été autorisé à quitter la zone de guerre", s'est-il indigné. La frontière entre Israël et la bande de Gaza a été fermée pendant le conflit. L'Egypte a également maintenue fermée sa frontière avec la bande de Gaza.

"Les preuves de violations des règles fondamentales du droit international humanitaire sont si accablantes qu'elles doivent faire l'objet d'une enquête internationale indépendante", a jugé le juriste américain. Les violations du droit international commises par le Hamas en lançant des roquettes sur Israël ne sont pas comparables, a estimé le rapporteur de l'ONU, bête noire du gouvernement israélien.

M. Falk a été refoulé le 14 décembre par les autorités à son entrée en Israël, d'où il devait se rendre dans les territoires palestiniens. Auparavant, il avait déjà déclaré que la politique d'Israël à l'encontre des populations des territoires s'assimilait à "un crime contre l'humanité". Ce refoulement "sans précédent" de M. Falk, retenu durant plus de 20 heures à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, avait été dénoncé par la Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme Navi Pillay.

 


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Israël s'est retire de Gaza avant l'investiture d'Obama| 19.01.2009 |


Israël veut achever son retrait de la Bande de Gaza avant l'investiture de Barack Obama aux Etats-Unis. D'après des responsables israéliens, l'Etat hébreu espère que toutes ses troupes auront quitté le territoire palestinien d'ici mardi midi, à condition que la trêve décrétée ce week-end tienne.


Après trois semaines d'offensive, Gaza revenait lundi à la vie, au milieu des ruines.

Entre verre brisé et montagnes de gravats, la population palestinienne mesure l'ampleur des dégâts, habitants et voitures se bousculant à nouveau dans les rues de la principale ville du territoire dévasté, dont d'importants secteurs étaient littéralement réduits à néant, pulvérisés, rasés, comme nombre d'orangeraies et de champs d'oliviers. Du Parlement, de l'Université, d'autres cibles de l'aviation israélienne, il ne reste que décombres et câbles électriques arrachés. Les secouristes s'aventuraient dans les zones jusque-là inaccessibles pour extraire des centaines de cadavres des décombres, et les enterrements se succédaient.

Selon les premières constatations des responsables municipaux:

- quelque 20.000 bâtiments, publics ou privés, ont été gravement endommagés, 4.000 totalement détruits. Et - -quelque 50 des 220 écoles, entrepôts et dispensaires de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) ont été touchés par des tirs.


Les premières estimations évaluaient les destructions à un total d'au moins 1,4 milliards de dollars.


Lundi, l'Arabie saoudite s'est engagée à débloquer 1 milliard de dollars pour la reconstruction, mais l'Union européenne, principal donateur pour les Palestiniens, a soumis son aide au retour aux commandes à Gaza d'un autre interlocuteur que le Hamas, considéré par l'UE comme une organisation terroriste. De nouvelles discussions sur le volet humanitaire sont prévues par l'UE dans la semaine avec les partenaires israéliens, de l'Autorité palestinienne, mais aussi arabes et turcs.

L'Etat hébreu a décrété samedi soir une trêve unilatérale, suivi 12 heures plus tard par le Hamas, qui contrôle la Bande de Gaza depuis juin 2007. Depuis l'annonce du Mouvement de la résistance islamique, les armes se sont tues, et des milliers de soldats israéliens ont commencé à quitter le petit territoire côtier. Mais nombre d'entre eux restent massés à la lisière, prêts à y pénétrer de nouveau si les attaques reprennent.

Dimanche soir, le Premier ministre Ehoud Olmert, recevant à dîner six dirigeants européens, a assuré que l'Etat hébreu n'avait pas l'intention de réoccuper Gaza, qu'Israël avait quitté unilatéralement en 2005. Un retrait rapide permettrait de réduire le risque d'accrochages, qui compromettraient le fragile cessez-le-feu. En outre, en se retirant avant l'investiture de Barack Obama, Israël lui évite de se retrouver avec les combats à Gaza sur les bras dès son premier jour de fonction. Le président-élu des Etats-Unis a assuré que la paix au Proche-Orient constituerait une priorité pour la nouvelle administration américaine.

Israël se prépare aussi à ses propres élections, le 10 février. D'après les sondages, les responsables au pouvoir, Ehoud Barak le ministre de la Défense et Tzipi Livni la cheffe de la diplomatie, sortent renforcés de l'offensive. L'opération lancée le 27 décembre dans le but affiché de faire cesser les tirs de roquettes sur le sud d'Israël a récolté un large soutien dans l'opinion publique israélienne, malgré les condamnations internationales suscitées par les lourdes pertes civiles côté palestinien.

Au moins 1.259 Palestiniens ont été tués, dont plus de la moitié de civils, selon les chiffres des responsables sanitaires à Gaza, des Nations unies et des organisations de défense des droits de l'Homme. Treize Israéliens ont été tués, parmi lesquels quatre victimes des roquettes palestiniennes, et neuf soldats, dont quatre tués par les tirs de leurs propres forces. Le Hamas a déclaré lundi avoir perdu 48 combattants et 165 policiers.


Le calme reste précaire à Gaza, d'autant plus qu'aucun camp n'a atteint ses objectifs à long terme.


L'Etat hébreu a certes remporté une victoire militaire sur le terrain, mais ne peut se prévaloir d'avoir mis définitivement fin aux tirs de roquettes, ni d'avoir réglé le problème de la contrebande d'armes via l'Egypte.

Le Hamas reste fermement installé au pouvoir, et affirme avoir gardé intactes sa capacité à fabriquer des armes, et à s'en procurer.

 

Assez de guerre, de morts et de destructions!


     Assez de guerre, de morts et de destructions. Il faut une Conférence internationale qui se fixe comme objectifs:

- La reconnaissance d'un Etat palestinien, reconnu par Israël et qui reconnaisse Israël.

- Une libre et pleine circulation de habitants de Gaza et des autres territoires palestiniens,

   pour en finir avec le blocus israélien

- Un programme international de reconstruction dfe Gaza

 

     Nous pouvons contribuer à la solidarité avec le peuple palestinien:

                       Voir le site de l'Association de Solidarité France - Palestine

.

 




Partager cet article

Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog
Sitemap