Quantcast

Henri MOULINIER

Pierre CREPEAU
"Ce qui a tué mon père"
- LA MORT PROGRAMMEE DE L'HUMANISME
-


Le 23 mars 1999 mon père Michel Crépeau s'écroulait dans l'hémicycle de l'assemblée nationale, victime d'une de ses colères que ceux qui l'ont aimé et apprécié connaissaient bien...  Ses derniers mots furent : "Car, quoi que vous en disiez, vos explications ne sont pas claires, voilà mes questions !!!" Il s'adressait à Dominique Strauss-Kahn, ministre socialiste de l'économie et des finances de Lionel Jospin.

La conscience populaire qui ne s'arrête qu'à l'écume des choses et qui ne se paye que de mots ne retiendra pour le mieux, que son combat d'humaniste de gauche contre la proposition de DSK de baisser le tôt du livret A des caisses d'épargne.

Or nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux,

 avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers sur fond de "Guerre au terrorisme".

Voici les raisons pour lesquelles nous ne sommes déjà plus en démocratie. Voici les raisons profondes de l'immense colère de mon père, son dernier sursaut face à ceux qui l'enseveliront bientôt sous les roses...
Je n'ai jamais cessé depuis lors de tenter de répondre à ses questions qui sont demeurées sans réponses claires pour la majorité d'entre nous.

Il est intéressant de noter que dans la fiche wikipédia de DSK, n'est pas évoquée sa profonde réforme en 1999, du statut des mutuelles et coopératives, autorisant les Caisses d'épargne et la Banque Populaire à se lancer dans la finance spéculative à hauts risques avec l'argent des déposants, et la création dans la foulée du groupe Natixis dont on sait ce qu'il en est actuellement advenu...

François Pérol, "ancien" de la banque Rothchild, membre du groupe de Bilderberg
(voir l'article de l'Express : http://www.lexpress.fr/informations/secrets-bien-gardes-a-bilderberg_723648.html ), conseillé de nicolas Sarkozy, actuel patron contesté du nouveau groupe Caisse d'épargne- Banque populaire, alors jeune chef du bureau des marchés financiers à la direction du Trésor de 1996 à 1999, le secondait dans cette opération...
Au même moment, et dans un bel effet d'ensemble, l'actuel secrétaire au Trésor américain de Barack Obama, Timothy Geithner, (un grand ami de Denis Kessler, l'actuel patron de la plus grosse compagnie de réassurance ) était élu le 3 septembre 2008, 'Industry Personality of the Year 2008'(!!!!) par le jury des 'Worldwide Reinsurance Awards' , prix remis à un dirigeant pour sa contribution au secteur de l'assurance et de la réassurance, ex bras-droit du Baron Ernest-Antoine Sellière , ex conseiller économique de George Bush père le messie du new world order, fossoyeur réclamé et méthodique du programme du Conseil national de la Résistance, voir son papier édifiant dans Challenge du 04/10/2007, bref, seize pages de curiculum...

Du trés lourd comparé à celui de Zinedine Zidane, mais paradoxalement beaucoups moins connu des Français se passionnant pour les sports de haut niveau... ), Timothy Geithner donc, tenait la main de Bill Clinton pour qu'il abroge le Glass-steagall act (1933) de Franklin Delano Rooseveltt, permettant ainsi aux banques de dépôt de se lancer dans l'assurance et la banque d'affaire.
La porte des subprimes et des produits dérivés (CDS) était ouverte en grand et avec elle la fin mathématiquement programmée du capitalisme.

Toutes ces personnalités ont fait du chemin depuis...

Un certain capitalisme libéral, adepte de la "stratégie du choc" aussi.

Celui que dénonçait entre autre dés 1995 Jacques Cheminade, un "petit candidat", comme mon père, à l’élection présidentielle, étiqueté aussitôt antisémite et d'extrème droite car évoquant ce qu'il nommait "le cancer Rothchild".
Comme le dit Kessler dans son papier de challenge : "Désavouer les pères fondateurs n'est pas un problème qu'en psychanalyse..."
(voirhttp://www.challenges.fr/opinions/1191448800.CHAP1020712/adieu_1945_raccrochons_notre_pays_au_monde_.html et http://www.solidariteetprogres.org/)

A DSK donc le Fond Monétaire International, futur "Banque Mondiale du NWO", à DK la présidence du groupe Scor, le leader de l'assurance des assurances, le prochain "Pouvoir Mondial" d'aprés Jacques Attali, qui nous prévoit tout de même une troisième guerre mondiale pour en arriver là. Pas rassurant...

Pour la paire KK, (à savoir Kahn-Kessler,à laquelle nous pourrions rajouter Kouchner au ministère du devoir d'ingérence dans l'OTAN en emporte le vent des tempêtes du désert soixante-huitard.), disons nous bien que si ces deux matheux nous font sauter la banque, c'est qu'ils sont assurés, comme les plus de trois tours qu'ils ont dans leur sac pentagonal.

Vous avez dit Bigard? Comme c'est Bigard...

Bref, si je continue comme ça, je suis aussi mal barré que Thierry Meysan, fondateur du réseau voltaire, secrétaire national du Parti radical de gauche de 1994 à 2008, que ses propos sur le sujet ont contraint à l'exil, sa sécurité physique n'étant plus assurée sur le territoire Français depuis l'élection de Nicolas Sarkozy... Soyez en témoins, merci pour lui.
(http://www.voltairenet.org/fr)

Car ne sont pas non pas plus mentionnés dans les fiches wikipédia de DSK et DK les adorables petits manuels d'apprentissage de dynamitage du capitalisme qu'écrivaient à quatre mains les deux inséparables copains dans l'ébullition de l'under-ground trotskiste des années 70, collectors introuvables que j'ai naguère tenu dans mes mains... (voir l'article du Nouvel-Observateur : http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p1841/articles/a37414- )

Je les recherche actuellement, merci de me les envoyer si vous les retrouvez. Il en reste peut-être des exemplaires chez Lionel Jospin ou chez Olivier Besancenot...

D'inavouables erreurs de jeunesse?
Ou simple pudeur face à une telle réussite opérationnelle de ce "11septembre" financier?

Ces nouveaux "Maîtres du Monde" ont en commun des valeurs et des principes fondamentaux qui sont le ciment de leur unité, et leur dénominateur commun. L'adhésion à ces principes est obligatoire pour être admis dans leur cercle et dans leurs organisations les plus centrales: Groupe de Bilderberg, Skull & Bones, ou Illuminati. ( voir : http://www.syti.net/Topics.html )

Ces principes étaient entre autres ceux des fascistes corporatistes de type Mussolinien (auxquels ont dernièrement appelé le gouvernator Schwarzeneiger, sous la plume de son mentor Georges Schultz, puis Silvio Berlusconi en fin co Commentaire n° 1 posté par Pierre Crépeau avant-hier à 16h31 Merci, pierre, pour ce témoignage fort, en cette 10e année du départ de ton père, Michel Crépeau.
Témoignage fort qui montre que tu poursuit le combat politique de Michel, mort en défendant la cause de l'épargne populaire contre la finance montante avec les politiques néolibérales poussées par des hommes de droite, mais aussi de "gauche" comme DSK, qui a bien mérité d'être directeur de l'ultralibéral FMI
Une pleine brassée d'amitié     HMoulinier
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A toi Michel Crépeau


J'ai travaillé avec toi de 1977 à 1999, comme élu municipal. Tu as été un grand maire de La Rochelle, un humaniste, un visionnaire, fort de tes convictions, parfois populiste, parfois un peu autocrate ( j'en ai eu des embruns, dans nos échanges parfois vifs), mais je salue ta mèmoire et je serai près de toi, sur ta tombe, ce dimanche 29 mars, à 11h, avec d'autres, très simplement, car je t'aimais comme tu étais, même si parfois tu m'as fait un peu mal.


Comme d'autres, y compris de tes amis radicaux, je pense que tu n'aurais pas aimé, Michel, que l'on érige à ta mémoire, un tel monument de 500 000 euros.

Je ne suis pas allé à l'inauguration de ce monument dimanche, mais au cimetière de St Maurice, sur ta tombe, avec d'autres rochelais(es), dimanche 29 mars.



° Selon le Journal 'Sud-Ouest" de ce Jeudi 26 mars, le monument à l'entrée du Vieux port a couté 500 000 euros ( dont 214 000 euros de la part de 232 donateurs - que je respecte ), mais aussi des contributions publiques, des collectivités locales: Mairie de La Rochelle, Conseil Général et Conseil Régional - pour 40 000 euros (?). Je ne compte pas les contributions des autres communes de l'agglomératio rochelaise ( 93 000 euros pour des représentations en modèle réduit du monument)

 A ce propos, si je compte bien: 214 000 + 40 000 = 254 000, pour un coût annoncé de 500 000 ? Est-ce une erreur de dans les chiffres ? Ou bien, alors, qui va payer la différence?

° L'édition de "Sud-Ouest" de Vendredi 27 mars, à propos de Michel Crépeau, fait référence à ma prise de position contre la guerre en Irak et le retrait de ma délégation d'adjoint au maire pendant un mois. Je précise que cela s'est passé en  janvier 1991. Je participais à un rassemblement contre la guerre devant la Préfecture (et non à la Mairie) et j'ai pris la parole pour critiquer la décision des députés de gauche qui, hormis le PCF et quelques autres, avaient voté l'appui à l'intervention française ( dont Michel Crépeau, alors Maire mais aussi député.). Le gouvernement de l'époque était socialiste.

 Cette guerre fut la 2e Guerre du Golfe ( 1990 - 1991), après la Guerre Iran - Irak ( Irak que nombre de pays, dont la France soutenaient alors, contre l'Iran, armant Sadam Hussein et son armée). La France a participé à cette intervention, avec 33 autres pays. Pour notre pays, ce fut l'opération Daguet  (fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Golfe_(1990-1991) - 75k ).


  L'invasion du Koweit par l'armée irakienne, territoire revendiqué comme appartenant historiquement à l'Irak, fut la raison officielle d'une intervention pour libérer le Koweit, mais en permettant à Saddam Hussein de rester au pouvoir, le laissant écraser la révolte des Chiites du Sud ( révolte contre ... la dictature de Saddam) et  combattre les Kurdes au Nord ( y compris en bombardant massivement des villages kurdes).

Cette intervention française avait vu, par ailleurs, la démission de Jean-Pierre Chevénement comme Ministre du ouvernement, pour protester contre cette décision du gouvernement socialiste.

° J'ai eu d'autres divergeances ou désaccords avec toi: la venue du bateau du Commandant Cousteau à La Rochelle ( qui a d'ailleurs mal fini, ici), ou la réalisation de l'Autoroute A 831

° Mais, avec toi et les équipes successives, La Rochelle a bien changé. Et je suis fiers d'avoir contribué, en particulier,  à ce que tu appelais " une zone à l'humaniser en priorité" , le quartier de Villeneuve-Les-Salines.

                                                                                                 Henri Moulinier

   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Juste pour illustration de l'homme visionnaire qu'était Michel Crépeau, j'ai adressé copie de cette citation à mon ami Pierre Carrassus, Maire de Vaux le Pénil qui a siégé à l'Assemblée avec M. Crépeau, pour un hommage dans Combat Républicain.

« Le début du XXIe siècle connaîtra certainement le big-bang économique et monétaire. [...] Assurément, ceux qu'on appelle les petits épargnants [...] en seront les premières victimes [...].

Voir disparaître un système artificiel et immoral, [...] qui repose sur le mépris du travail, à partir du moment où les chefs d'entreprise sont plus tentés de jouer sur les marchés boursiers que d'investir [...] ou d'embaucher, n'aura pas que des inconvénients... »                      (Michel Crépeau - Les chemins ardus du bonheur, 1998)

                                                                                                                 J Y Chauveau

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++



Jeu 26 mar 2009 3 commentaires
Un petit peu Triste de disparaitre aussi vite de ton espace....
Pierre Crépeau - le 01/04/2009 à 02h29
Pierre, tu ne disparais pas
Ton témoignage sur ton père, Michel Crépeau, est toujours en complément de l'article sur le G20
Et je viens d'intégrer ton témoignage dans l'article sur Michel Crépeau
Avec toute mon amitié   
Henri Moulinier - le 01/04/2009 à 10h44
En sciences humaines et sociales (psychologie, psychologie sociale), et en économie, la rationalité caractérise une conduite cohérente, voire optimale, par rapport aux buts de l'individu.
Se pose toutefois la question de la rationalité des buts par rapport aux intérêts supposés des individus.
On parle de rationalité économique quand le comportement des individus correspond à leurs intérêts : les agents sont censés agir de telle façon qu'ils optimisent leur bien-être. Ce bien-être est souvent calculé avec une fonction d'utilité qui prend en compte les revenus et les temps de loisir. De l'utilité des retraités! La théorie néo-classique fait de ce concept de "rationalité" une hypothèse centrale du modèle d'équilibre général.
Le Général Leonid Ivashov (général en chef des armées russes pendant les "événements" du 11 septembre) doute profondément de notre équilibre général... http://www.voltairenet.org/fr
H. Simon ("Prix Nobel" d'économie) a développé le concept de rationalité limitée ou procédurale. Il ne s'agit pas de dire que les agents économiques ne se comportent pas toujours rationnellement mais qu'ils ne bénéficient pas de toute l'information pour prendre leur décision. Ils réalisent leur choix après un processus décisionnel qu'ils arrêtent un fois que la satisfaction qu'ils vont retirer de la consommation leur conviendra.
La finance comportementale en particulier étudie les biais cognitifs et les techniques de manipulation qui peuvent affecter la rationalité économique et sociale. Ces messieurs sont servis, nous vivons une époque forminable!
L'ignorance rationnelle (une forme de "loi du moindre effort") est le fait de renoncer à se renseigner davantage avant de prendre une décision si le coût en efforts, temps et argent pour chercher de plus amples informations dépasse l'enjeu de cette décision.
Il s'agit d'un phénomène au départ individuel, mais qui peut avoir des effets également dans les domaines soumis à des décisions collectives (économie, élections, choix culturel...) l'ignorance rationnelle de chacun peut être la source d'erreurs collectives. Elle peut également faciliter les manipulations par des leaders d'opinion comptant sur le fait que les gens qu'il veut convaincre n'iront pas creuser davantage les "vérités" qu'il prétend exposer.
L'ignorance rationnelle (une forme de "loi du moindre effort") est le fait de renoncer à se renseigner davantage avant de prendre une décision si le coût en efforts, temps et argent pour chercher de plus amples informations dépasse l'enjeu de cette décision.
Il s'agit d'un phénomène au départ individuel, mais qui peut avoir des effets également dans les domaines soumis à des décisions collectives (économie, élections, choix culturel...) l'ignorance rationnelle de chacun peut être la source d'erreurs collectives. Elle peut également faciliter les manipulations par des leaders d'opinion comptant sur le fait que les gens qu'il veut convaincre n'iront pas creuser davantage les "vérités" qu'il prétend exposer.

Personne n'avait vu venir "la crise"?
Leurs noms est "Personne" ils vous remercient....  Et moi aussi par la même occasion.
( http:/www.solidariteetprogres.org/ ) Ils  dénoncent depuis 1995 par la voix de Jacques Cheminade et celle de l'économiste lyndon Larouche la mécanique infernale dans laquelle nous nous sommes engagés en 1973. Et ils étaient loin d'être les seuls à l'époque. La relecture chronologique de leurs interventions est impressionnante de clairvoyance. Donc, avec eux, oui à une commission Pécora d'enquête à l'assemblée nationale et mise en banqueroute organisé du système financier. Sinon nous sommes trés trés trés mal! A vous de jouer messieurs les députés. Les voleurs en prison, les voleurs de  foules comme les voleurs de poules!
Notre délégation du pouvoir citoyen à des hommes et femmes politiques implique leur capacités de déterminer le "bien" et le "mal", d'envisager le pire afin si possible de l'éviter. Vous autres, politiques, êtes nos gardiens de phares.
Ah! J'oubliais, les phares ont fini d'être automatisés en 2006...
Aprés la fracture sociale, la fracture temporelle!
L'avennement de ce que Michel Crépeau, mon père clairvoyant appelait "une société à deux vitesses" lui faisait trés peur à l'époque... 1980.
Depuis ,les chinois nous envoient des vélos à trente vitesses... "La route est droite, mais la côte est longue..."

Pierre Crépeau - le 03/04/2009 à 12h58
Sitemap