Mercredi 5 octobre 2011 3 05 /10 /Oct /2011 09:30

 

Je viens de lire dans notre quotidien régional une publicité pour ces primaires d'une pleine page intitulée: "Primaires citoyennes, les 9 et 16 octobre 2011, toute la France peut voter".

Dans le dépliant diffusé largement le PS et le MRG affirment: "C'est un droit nouveau: tous ceux qui veulent le changement pourront désigner le-la candidate qui devra battre Nicolas Sarkozy et porter les couleurs de la gauhe lors de l'élection présidentielle. Tous les électeurs inscrits sur les listes électorales peuvent voter, à condition de s'acquitter d'un euro de participation aux frais d'organisation et de se reconnaître dans les valeurs de la gauche et de la République"

Ce sont les primaires du PS et du MRG, pas de toute LA gauche !

Il y a comme une facheuse tendance à l'amalgame entre le-la future candidat-e socialiste, soutenu par le MRG et les candidat-e-s de l'ENSEMBLE de la gauche.

- Personne n'ignore que la gauche a pour le moins 3 grandes composantes: le PS-MRG, Europe-Ecologie-Les Verts et le Front de Gauche. Personne n'ignore, surtout pas le PS et les journalistes, que les 2 autres grands courants de gauche ont désigné, dejà, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon.

- Personne n'ignore que ce n'est pas une élection officielle pour "tous les électeurs inscrits", mais la primaire pour désigner le candidat de la 3e composante de la gauche. Et qu'il aura 2 tours aux élections présidentielles, les vraies.

Le piège de la personnalisation du pouvoir !

Ces primaires me semblent un piège pour la gauche. Car les différences entre les candidats socialistes ( et un radical alibi), sur le fonds des propositions, n'est pas évident, sauf à la marge pour tenter de se démarquer et attirer des suffrages. Les 5 candidats du PS ont d'ailleurs tous voté le "projet et les 30 propositions" du Parti Socialiste ( voir le site national du PS).

Mais le plus grave est que la mesure de la présidentialisation des candidats par les sondages personnalise à outrance les débats. Tout semble se résumer à une question: quel est la ou le meilleur - e candidat-e pour battre Sarkozy.

L'enjeu de 2012 ne peut se résumer à obtenir l'alternance

 Or l'enjeu de 2012 ne peut se résumer à obtenir l'alternance. Il faut se débarasser de Nicolaq Sarkozy, mais aussi de sa politique d'austérité pour le peuple. Il est aussi et surtout nécessaire de réussir l'alternative pour sortir la France de la crise et répondre aux exigeances sociales, écologiques et démocratiques (besoin d'une autre Constitution) de nos concitoyen-ne-s. Ces primaires consacrent la présidentialisation du régime et redéfinissent la vie politique essentiellement comme une lutte de personnes.

Je n'irai pas voter aux "primaires"

Personnellement, je ne veux pas cautionner cette démarche faussement démocratique. Je n'irai pas voter dimanche 9 octobre. Je soutiens le Front de Gauche, son programme partagé et son candidat Jean-Luc Mélenchon. Et je souhaite que, passée la désignation du candidat du PS, nous puissions enfin débattre citoyennement des propositions de gauche pour battre Sarkozy ET sa politique au service des riches, des banques et des actionnaires, une politique antidémocratique, qui tourne le dos aux impératifs écologiques. En un mot, pour que la gauche en France fasse autre chose que ce que font les gouvernements socialistes en Grèce, au Portugal ou en Espagne, autre chose que de poursuivre et d'aggraver des politiques d'austérité, de privatisations, de réduction des dépenses publiques utiles (éducation, santé, retraites, salaires, emplois publics, ...), de soumission aux marchés financiers (en clair aux spéculateurs) et à une Europe ultralibérale qui favorise la pleine liberté des capitaux dans et hors de l'Europe ( cette question n'est jamais réellement abordée par les candidats socialistes à la candidature).

Et vous qu'en pensez-vous?

 

 

 

 

 

Par henri Moulinier - Publié dans : 2012, pour une alternative à gauche - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap