Mardi 30 août 2011 2 30 /08 /Août /2011 22:15

Depuis plusieurs années, le discours dominant enfonçait le clou : la France est en déficit parce   qu’elle vit « au-dessus de ses moyens », donc il faut réduire les dépenses publiques. Aujourd’hui, le diagnostic correct progresse et gagne en crédibilité : ce sont les cadeaux fiscaux (au sens large) qui ont engendré les déficits successifs et ma croissance de la dette. Ce diagnostic est conforme à   l’analyse objective des comptes et est conforté par plusieurs rapports parlementaires.

* « En l’absence de baisses de prélèvements, la dette publique serait environ 20 points de PIB plus faible aujourd’hui qu’elle ne l’est en réalité générant ainsi une économie annuelle de charges

d’intérêt de 0,5 point de PIB ». Paul Champsaur et Jean-Philippe Cotis, Rapport sur la situation des   finances publiques, Avril 2010,

http://gesd.free.fr/chamcoti.pdf

* « Entre 2000 et 2009, le budget général de l’Etat aurait perdu entre 101,2 (5,3 % de PIB) et 119,3 milliards d’euros (6,2 % de PIB) de recettes fiscales, environ les deux tiers étant dus au coût net des mesures nouvelles – les «baisses d’impôts» – et le tiers restant à des transferts de recettes aux autres administrations publiques – sécurité sociale et collectivités territoriales principalement ». Rapport Carrez,

http://gesd.free.fr/carrez10.pdf  

Ces cadeaux fiscaux ont concerné les ménages les plus favorisés et les entreprises. En particulier, la prise en charge par les finances publiques d’une partie du financement de la sécurité sociale à travers les allégements de cotisations représente un transfert important des contribuables vers les entreprises.  

C’est à partir de cette idée centrale qu’il faut interroger les politiques budgétaires passées et mettre en cause leur légitimité, et par suite celle de la dette qu’elles ont engendrées.

 

° Lire la totalité du texte de Michel HUSSON, économiste, Août 2011, intitulé:

     "Pour un audit citoyen de la dette publique": pour un audit citoyen... pour un audit citoyen... pour un audit citoyen...

° Autre article sur ce blog:       

A gauche : ne tombons pas dans le piège de la « dette » tendu par N. Sarkozy



Par henri Moulinier - Publié dans : 2012, pour une alternative à gauche - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap