27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 13:12

 

    La France serait, selon N. Sarkozy et le Medef, le vilain petit canard de l'Europe, en termes de "coût du travail". Nous ne serions pas "compétitifs": nos salariés ne travailleraient pas assez longtemps et salaires et cotisations sociales seraient trops lourds!

L'Insee: le coût de la main-d'oeuvre est légèrement plus élevé en ... Allemagne !

En fait, un rapport de l'Insee "le coût de la main d'oeuvre: comparaison européenne 1996-2008" (Emploi et salaire: édition 2012) montre que le coût du travail en Allemagne est légérement plus élevé qu'en France et cela tant pour l'industrie anufacturière que pour les sercices ( voir graphiques pages 64 et 67, en cliquant ci-dessous):

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/EMPSAL12e_D3_CMO.pdf

"L'attractivité de la France est en hausse" note le directeur de l'AFII. 

Présentant le bilan de l'Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII), David Appia que " l'attractivité de la France est en hausse". Il précise les raisons en ces termes: "La France reste au centre du jeu en Europe, où elle dispose d'atouts aussi solides que reconnus, tels que son marché et sa base industrielle, l'attractivité et la diversité de ses territoires, l'excellence de sa main-d'oeuvre"! Si, si!!!

Vous ne me croyez pas! Et bien, je vous renvoie sur le site de l'AFII à son "Tableau de bord de l'attractivité de la France - Edition 2011":

http://www.strategie.gouv.fr/content/tableau-de-bord-2011-de-lattractivite-de-la-france

Et vous verrez que la France est, après-le Royaume-Unis, le 2e pays d'accueil des investissements étrangers en Europe, largement devant l'Allemagne ! Ainsi, note l'Humanité, quotidien du Front de gauche: "Les groupes américains et allemands sont les plus sensibles à nos charmes économiques. Sur les 698 projets recensés l'an dernier, 21,3% émanaient des premiers et 17,2% des seconds".

Selon un songage réalisé par l'AFII auprès des dirigeants de ces groupes, le coût du travail n'est pas pour eux un obstacle majeur dans la mesure où il se combine avec une formation et une qualification des travailleurs qu'ils jugent très satisfaisante (en France)!

Ce qui n'empêche as nos groupes à base française de prendre le large: la fRance est la championne de l'exportation des capitaux. Des dizaines de milliards, chaque année, sont ainsi délocalisés et servent davantage à conduire des opérations financières et spéculatives à travers le monde que des projets de coopération. Pour une bonne part, le recul industriel français est dû à cette hémorragie.

Toutes les raisons de s'opposer aux délocalisations et à la casse de l'emploi

Les travailleurs de France et leurs syndicats ont toutes les raisons de dénoncer les manoeuvres des grands groupes, qui pratiquent le chantage à l'emploi et aux salaires, délocalisent leurs productions pour faire plus de profit!                  

Voilà des raisons de soutenir les propositions du Front de Gauche

Henri Mouliner

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog