Dimanche 19 juin 2011 7 19 /06 /Juin /2011 08:21

Jean-Luc Mélenchon nettement en tête du vote des militants PCF pour la présidentielle, voilà une bonne nouvelle pour le Front de auche et la gauche en général, pour peser dans le débat politique, pour contribuer à battre Sarkozy, la droite ET leur politique d'austérité, de privatisation, de réduction des impôts pour les plus riches! Et le Front de auche s'élargit à une 4e composante: la FASE. Il devrait encore s'élargir aux amis de Chevénement, ....il doit maintenant s'élargir à la base, s'ouvrir aux citoyen-ne-s, aux syndicalistes et militants associatifs dans le cadre d'assemblée citoyennes. Partout, y compris en Charente-Maritime, à La Rochelle. J'y suis personnellement prêt, avec d'autres.                            H Moulinier

Voici les résultats du vote au sein du PCF:

resultat vote 16 17 18 juin resultat vote 16 17 18 juin

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) est nettement en tête du vote des militants communistes pour représenter le Front de gauche à la présidentielle de 2012, selon les premières tendances communiquées samedi par la direction du PCF.

"Le vote des communistes confirmerait le vote de la conférence nationale" du 5 juin dernier où les délégués PCF avaient voté à 63,6% des voix pour l'ex-sénateur et ministre communiste, a dit à l'AFP une cadre du PCF, alors que le Parti était encore dans l'attente des résultats de plusieurs fédérations.

Les quelque 130.000 militants communistes revendiqués par le PCF pouvaient voter de jeudi à samedi. "La participation a été forte", a-t-on également indiqué, sans préciser de chiffres.

Le résultat final sera annoncé dimanche matin par le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, au siège du parti, place du Colonel Fabien à Paris.

Dans une primaire qui ne disait pas son nom, M. Mélenchon, soutenu par la direction du PCF depuis avril, était opposé à deux candidats : André Chassaigne, député PCF du Puy-de-Dôme favorable au Front de gauche (FG) et l'"identitaire" Emmanuel Dang Tran, responsable d'une section PCF parisienne, opposé au Front de gauche (minoritaire).

La candidature de M. Mélenchon est assortie d'un accord sur les législatives favorable au PCF avec près de 80% des circonscriptions réservées à des candidats communistes.

Il faut remonter à 1974, avec le soutien des communistes à François Mitterrand et au "programme commun", pour trouver une présidentielle sans candidat PCF.

Depuis 1981 et Georges Marchais (15,3%), le score du PCF a lourdement chuté: 6,7% pour André Lajoinie en 1988, 8,6% puis 3,37% pour Robert Hue en 1995 et 2002, avant le calamiteux 1,93% de Marie-George Buffet en 2007.

Dans les sondages, M. Mélenchon recueille entre 4 et 7% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle.

© 2011 AFP
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Déclaration du Parti de gauche

Le Parti de Gauche se réjouit du vote clair des adhérents communistes en faveur de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Le choix définitif formulé ainsi par le PCF après celui de la Gauche Unitaire, de la FASE et, naturellement, du Parti de Gauche, donne du sens à la dynamique politique du Front de Gauche engagée depuis les dernières élections européennes.

Cela confirme bien qu’il existe à gauche une alternative unitaire et conquérante face à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Un autre vote à gauche est possible, celui pour une révolution citoyenne pacifique et démocratique qui mette fin au règne de l’oligarchie en France.

Le Front de Gauche peut désormais se lancer dans la campagne présidentielle et législative fort de tous ses atouts. Il incarne l’unité, comme va le confirmer dans les jours à venir son élargissement à plusieurs mouvements politiques. Il est le seul à appeler à une implication populaire forte à travers des assemblées citoyennes. Il est le seul, enfin, à porter l’ambition de regrouper une majorité pour gouverner la France sur un programme de radicalité concrète, sociale, écologique et républicaine.

Le Parti de Gauche est heureux aujourd’hui car il s’est créé dans cet espoir et n’a jamais eu de cesse d’en faciliter l’avènement. Ses militants sont fiers que le candidat à la présidentielle du Front de Gauche vienne de ses rangs.

Mais ils savent désormais que Jean-Luc Mélenchon ne sera plus leur porte-parole mais celui du Front de Gauche tout entier. Pour eux et avec eux, il parlera à tous les citoyens pour qu’ils fassent naitre la nouvelle République du partage et de la planification écologique.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Déclarations du PCF

Les commentaires de Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF et d'André Chassaigne, l'autre candidat à a candidature du Front de gauche, une déclaration de belle facture    http://www.pcf.fr/10561

 

20/06/2011

PCF : Déclaration de André Chassaigne après le vote des militant-e-s

 A la disposition du peuple de France

Le peuple de France dispose aujourd’hui d’un Parti communiste en bon ordre de marche pour les échéances décisives de 2012 et pour répondre aux attentes de toutes celles et ceux qui sont en souffrance. Cette unité des communistes, avec leur capacité de conviction et d’action, est la seule garantie d’en finir avec la mal vie pour construire un avenir libéré des forces de l’argent.

Les conditions du débat indispensable sur la conception du Front de gauche et sur la démarche qu’il doit porter dans les mois et années à venir ont été clarifiées par la décision de la Conférence nationale de responsabiliser tous les communistes. C’est un acte décisif qui permet aujourd’hui de nous rassembler autour d’un objectif politique commun avec les élections présidentielles puis législatives de 2012.

Je prends acte de la décision majoritaire des communistes, qui s’est construite sur la base du contrat politique travaillé avec les partenaires du Front de gauche. Cet accord d’ensemble comporte les orientations politiques et la conception de la campagne, ainsi que le programme populaire et partagé. J’espère qu’il sera rapidement finalisé par la conclusion de l’accord sur les législatives, dans le respect de chacune des organisations, garantissant ainsi l’implication de toutes les forces du Front de gauche et le soutien à ses candidates et candidats sur l’ensemble du territoire.

Comme je l’ai affirmé tout au long de la période de débat sur les différentes candidatures, je m’engage pleinement dans la perspective d’un large rassemblement des Françaises et des Français autour de notre ambition commune et du programme populaire et partagé. Afin d’accentuer la dynamique de rassemblement du Front de gauche, je suis toujours convaincu que l’implication populaire doit être un axe déterminant de notre campagne pour construire les contenus de la transformation sociale et écologique que nous voulons.

C’est par ce travail de fond sur les consciences que nous pourrons au mieux concrétiser notre volonté d’un autre projet de société. Amplifions pour cela notre construction politique collective, encourageons l’action et l’engagement du plus grand nombre, appuyons toutes les luttes et tous les combats qui se font jour. Soyons donc audacieux pour sortir du formatage de la politique-spectacle ! C’est en initiant réellement une pratique répondant aux nouvelles attentes populaires que nous redonnerons à la politique ses lettres de noblesse et que le Front de gauche prendra une dimension nouvelle, dépassant largement les seules organisations qui le composent, pour en faire une propriété citoyenne.

C’est aussi cette démarche qui nous permettra de peser dès aujourd’hui, concrètement, sur les orientations de la gauche dans son ensemble, sans attendre le rapport des forces issu des élections. Plus que jamais, notre Parti, avec la richesse et l’expérience de ses militants, doit être au cœur de cette implication populaire. Notre responsabilité est énorme pour apporter des solutions de haut niveau à la fracture de civilisation mise en œuvre par les forces de l’argent.

J’en appelle solennellement aujourd’hui à la responsabilité politique de chaque communiste, quel qu’ait pu être son choix pour la désignation du candidat du Front de gauche, pour qu’il entre et participe sans retenue à la bataille qui s’engage.

L’avenir de nos concitoyens, celui des peuples d’Europe et le propre avenir de chacun d’entre nous en dépend.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Par henri Moulinier - Publié dans : 2012, pour une alternative à gauche - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap