Lundi 28 juin 2010 1 28 /06 /Juin /2010 20:32

Le Conseil Municipal de La Rochelle, lundi 28 Juin, avait à l'ordre du jour les marchés des travaux pour l'extension du Port de Plaisance des Minimes, dans la Baie de La Rochelle: 42 millions d'euros!

La droite, à l'image de Dominique Bussereau et JL Boorlo, soutient le projet "générateur d'emplois" dit Mme Morvant. Mais elle s'est étonnée de ne voir aucun plan de financement du projet.

 

"Si nous devons faire le port"...*

Maxime Bono, le Député et Maire de La Rochelle, affirmait alors que cet "appel d'offre est jugé ce jour, qu'il est valable 2 ans, si nous devons faire le port". La décision définitive ne sera prise, a-t-il dit,  "que quand nous aurons le plan de financement"

Donc, pour le moment, le financement n'est pas acquis, malgré une semaine de contacts pris par le Maire.

Du coup, il a modifié la délibération pour remplacer:  autorise le Maire à "signer" les marchés par "notifie" les marchés pour faire plaisir aux élus de droite! Il n'empêche que les marchés sont votés avant de savoir qui les financera et comment!

Il n'empêche que la délibération transmise à la Préfecture (1ère page) (et 2e page) après le Conseil Municipal précise que le Conseil Municipal ":

- "approuve les dispositions précitées", c'est à dire l'attribution des marchés aux entreprises

- "autorise le Député-Maire a procéder aux formalités liées à l'appel d'offre ouvert et à signer et notifier les marchés en résultant". Le Maire a un délai de 2 ans pour signer ces marchés, a-t-il dit en Conseil. Mais il peut signer sans revenir devant le Conseil Municipal. Il s'estv engagé à ce que la décision définitive ne soit prise que lorsque le financement sera bouclé. Donc, acte et affaire à suivre.

 

La question reste entière: la ville va -t-elle devoir supporter une charge financière pour cette réalisation?

Cette question, je l'ai posé publiquement sur ce blog et lors d'un interview au quotidien "Sud-Ouest": lors d'une discussion publique en Conseil Municipal, le Maire avait pris l'engagement que cette extension ne coûterait rien aux finances municipales. Le financemenr devant être assuré par la pré-vente des anneaux, des places de bateaux ( 1350 nouvelles places). Voir dossier sur ce blog

Aujourd'hui, cet engagement semble oublié. Le Maire a même évoqué un financement d'un tiers par la ville et 2/3 par des subventions.

 

"Fermeture de la rade"?

Les élus du Modem soutiennent eux aussi le projet, tout en regrettant "la fermeture de la rade"

Le Maire a répondu sur le plan ...visuel, pas sur le plan de la courantologie!!!

Or la question est sérieuse: cette extension du Port de plaisance dans la Baie de La Rochelle va réduire la largeur de la Baie. Cela ne va -t-il pas provoquer  un phènomène "d'entonnoir", dangereux en cas de nouvelle tempête? Dangereux pour la partie Nord de la Baie: de Port-Neuf au Vieux Port et à la vieille ville.

 Car le Maire l'a dit: le côté Minimes a été protégé par la digue du Port. Cela n'a cependant pas empêché que le  port lui-même soit touché, en particulier les pontons, les abords intérieurs de la digue, ....

Mais c'est le côté nord de la baie qui a été gravement frappé, précisemment celui qui n'aura pas de digue, mais qui risque de voir arriver encore plus fortement des tempêtes, dans une baie reserrées, faisant office ... d'entonnoir!?

 

Ne pas confondre "quailté environnementale" et "développement durable"!

Deux élus(e)s verts, Patrice Joubert et Joelle Laporte Maudire ont rappelé l'opposition de leur mouvement à ce projet d'extension, eux qui n'ont rien contre le Port actuel ,la navigation de plaisance, la voile. C'est un projet de port trop "gros", cher pour le  petit nombre d'emplois crées, peu inventif.  Les Verts se sont abstenus.

 

La meilleure: les plaisanciers pourront prendre le train pour venir faire du bâteau aux Minimes!

C'est de Jean-François Fountaine qui pourtant s'y connait en plaisance!!! Car il est vrai que c'est le port d'Europe le plus près d'une gare Sncf. Mais que ne dit-il que les plaisanciers doivent trnsporter et monter à bord d'un bâteau de plaisance des victuailles, des vêtements, des objets nécessaires à la navigation et que cela ne tient pas dans une valise  dans un train,  fut-il le TGV!

Un long plaidoyer de Jean-François Fountaine ne fut pas  pas réellement convainquant, fut-il transporté par un "regard urbain" sur cette extension, la possibilité romantique d'une "promenade en mer" (si! si!) pour les rochelais en parcourant  la digue nouvelle du port élargi.

 

"Représenter le projet dans les quartiers pour rassurer les gens"

Le Maire sent bien qu'aujourd'hui, après le Grenelle de l'Environnement et la Tempête Xynthia, le doute s'installe dans la tête de rochelais sur la faisabilité de cette extension,  son coût, sa nécessité, ses éventuels dangers, ...

Oui, il faut un nouveau et réel débat citoyen dans cette ville, sans esquiver  les questions, y compris celle du devenir des boues qui seront enlevées (1 000 000 m3):  pour les déposer où?

Par henri Moulinier - Publié dans : Port de plaisance Minimes extension - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap