Mardi 29 mars 2011 2 29 /03 /Mars /2011 22:32

En date du 30 mars

 

Les masses d’air contaminé par les rejets de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI sont désormais présents sur une grande partie de la France.

Les analyses effectuées par notre laboratoire sur des prélèvements d’air du week-end attestent de la présence d’iode 131 dans l’air de la vallée du Rhône, d’Avignon au sud jusqu’à Péage de Roussillon au Nord (Sud de vienne).

Les niveaux restent heureusement très faibles mais la radioactivité se retrouve évidemment dans l’eau de pluie, voir à ce sujet le communiqué ci-joint.

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir pour le moment mais les dépôts vont s’accumuler dans le temps (pendant au minimum 15 jours, probablement plus étant donné la situation au Japon).

Notre laboratoire va donc suivre l’évolution de très près.

 

 

Par ailleurs, quand une contamination est d’envergure planétaire, il est très important de pouvoir accéder à toutes les mesures disponibles de façon à anticiper au mieux les risques et les mesures à prendre. Aussi trouvons-nous scandaleux que les résultats de contrôle de l’activité de l’air soient confisqués par les Etats. Si vous partagez notre sentiment, merci d’imprimer, signer et faire signer autour de vous la pétition ci-jointe. Vous avez également la possibilité de la signer en ligne (voici le lien à diffuser autour de vous).

 

 

Pour suivre les infos de la Criirad sur Twitter, nous vous avions une adresse fausse, merci de noter la nouvelle adresse : http://twitter.com/criirad.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 "Biosphere": un blog a voir!

 

Notre blog sur l’actualité, rattaché au réseau de documentation biosphere, a bien entendu analysé les leçons que nous donnent Fukushima. Voici ci-dessous des liens vers le blog, et en pièce jointe la totalité des articles. A vous d’en faire le meilleur usage possible et à nous écrire si nécessaire.

pour nous écrire, biosphere

notre réseau de documentation biosphere

 

1/6) Fukushima, quand l’impossible est certain

Entre Three Mile Island et Tchernobyl, entre Charybde et Scylla, il faudra encore bien d’autres catastrophes « naturelles » pour que les humains sortent non seulement du nucléaire, mais aussi de la société thermo-industrielle !

2/6) Fukushima et l’impuissance des médias

Pourquoi Fukushima ne nous fera pas réagir vraiment ? A cause de la neutralité mal intentionnée des médias. Comme tout peut se dire et son contraire sur le nucléaire, le progrès technique, l’avenir de la consommation énergétique, le niveau de risques supportables… aucune vision nette de notre futur ne peut en résulter…

3/6) Fukushima et la bombe atomique

S’éclairer à la bombe atomique, ce n’est pas très raisonnable. Mais continuer à produire des armes nucléaires, c’est carrément de la folie furieuse. Sortir du nucléaire, c’est à la fois démanteler les centrales nucléaires et l’arsenal militaire. Mais la gauche écolo se polarise aujourd’hui sur le nucléaire civil et oublie que nous devrions tous être des objecteurs de conscience…

4/6) Fukushima, quelle démocratie ?

Une démocratie écologiquement compatible repose sur deux conditions nécessaires :

Il n’y a de durable que le local, y compris en matière de démocratie.

Il n’y a de démocratie durable que s’il y a des démocrates.

Fukushima n'est pas une énergie localisée. Fukushima avec ses déchets et ses ruines radioactives ne pense pas aux générations futures.

5/6) Fukushima, problème technique ou existentiel ?

Un tremblement de terre et un tsunami pourraient faire de Fukushima le révélateur du dépassement des limites de notre technologie. Car la vraie catastrophe, c’est le développement techno-indusriel, ce ne sont pas les soubresauts de la nature. C’est le point central à quoi tout le reste se ramène, qu’il s’agisse du nucléaire, des pollutions diverses, des 13 millions d’habitant entassés à Tokyo, etc. Refuser la société industrielle a un sens, refuser le nucléaire c’est libérer l’homme de la technique.

6/6) Après Fukshima, ce sera comme avant…

L’histoire est immobile, les sociétés humaines n’apprennent rien de leurs erreurs. La preuve, malgré notre cerveau, notre capacité d’empathie et notre possible compassion, le paradis n’a pas été institué sur Terre. La seconde guerre mondiale a succédé à la première guerre mondiale, Staline et Kadhafi suivent une longue lignée de dictateurs sanguinaires et Fukushima veut imiter Tchernobyl.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Par Criirad - Publié dans : Nucléaire débattre et changer - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap