Mercredi 18 avril 2012 3 18 /04 /Avr /2012 12:55

 

Depuis mardi 17 avril, 90 % des 56 salariés qui ramassent nos poubelles sur toute l‘agglomération de La Rochelle se sont mis en grève illimitée. A l’appel de leur syndicat CGT, les salariés d’Urbaser, occupent les abords des locaux de leur société, à Périgny, sur la Zone industrielle, 22 Avenue Louis Lumières. Ils demandent à leur direction d’ouvrir des négociations sur leurs revendications.

Une délégation du Front de gauche est venue dès mardi leur apporter notre soutien. Nous étions plus nombreux encore mercredi 18 avril. Cet article est le fruit de nos échanges sur les lieux occupés avec les salariés et avec mes copains du Front de gauche, dont Eric Durand (PG), Daniel Vince (conseiller municipal PCF de Périgny), Patrick Job, animateur du blog « Rue du Blogule rouge » ( http://ruedublogulerouge.over-blog.com), Eric Thomas (syndicaliste et membre du PCF), …

Des revendications légitimes

Nos échanges ont fait apparaître la légitimité et la cohérence de leurs demandes :

*Le refus de tournées réduite de 2 à un seul « riper », travailleur chargé, à l’arrière du camion-benne, de récupérer les ordures sur les trottoirs, sous prétexte de la mise en place progressive de containers individualisés. Question de sécurité disent les salariés, la nuit en particulier. Etre 2 c’est nécessaire pour les « marches arrière dans les voies où il est impossible de faire demi-tour » comme le dit leur délégué CGT Eddy Bouchereau. Aujourd’hui ces tournées avec un seul riper, « c’est 30% des collectes » dit-il dans un interview éclairant dans le quotidien régional Sud – Ouest du 18 avril, « mais demain, ce sera 80 % ? », sous la plume de Pierre-Marie Lemaire http://www.sudouest.fr/2012/04/18/quand-urbaser-tousse-l-agglomeration-s-etouffe-691106-1391.php

*L’augmentation des salaires, plus forte que les 2,5 % prévus (actuellement d'environ 1050 euros + les primes = 1400 euros (après 30 ans d'activité), une misère pour un travail ingrat. Vivement le Smic à 1 700 euros comme le propose le Front de Gauche!)

*Le paiement des 20 mn de pose prises sur le temps de travail et des heures supplémentaires

*Il faut par ailleurs savoir que le nombre de tournées hebdomadaires, en période dite "d’hiver" (15 septembre – 15 juin), sera ramené à 1 seule au lieu de 2 « l’été », sous prétexte de la ise en place de ces fameux containers, très fragiles et qui peuvent se casser assez facilement, disent les salariés, ce qui complique encore plus le travail

Une multinationale espagnole qui pratique le dumping social !

Urbaser est un groupe espagnol. Urbaser est le « numéro 1 du traitement des déchets en Espagne, elle-même filiale de ACS, premier opérateur de travaux publics outre-Pyrénées » nous apprend Sud - Ouest. L'équivalent de la société française, privée elle aussi, Bouygues. C’est une véritable multinationale qui d’implant dans es pays européens, mais aussi sur d’autres continents. Je vous invite à aller voir sur le site de Urbaser, à l’adresse suivante :

http://www.urbaser.es/presencia-en-el-mundo/77/

Urbaser France, annoncée en vente en 2008, a affiché en 2010 un résultat net négatif de 8,5 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 93,6 M. Selon Sud - Ouest, cette société « est accusée de casser les prix pour remporter de nouveaux marchés (une douzaine en 2011) ».  

Casser les prix pour rafler des marchés

C’est comme cela qu’Urbaser a récupéré le marché public de ramassage des ordures ménagères, pour 6 ans, lors d’un appel d’offre lancé par la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, dont le Président est Maxime Bono, par ailleurs Maire socialiste de la ville-centre. Son bras droit, Vice - Président chargé du dossier, est Michel-Martial Durieux, par ailleurs Maire radical de gauche de Dompierre s/Mer.

Les salariés, qui en ... avaient parlé aux élus rencontrés, et notamment à M. Durieux. Ils avaient pourtant invité la C.D.A. de La Rochelle à ne pas tomber sous le charme des sirènes du "moins-disant" social, les informant des difficultés déjà connues de cette entreprise. Peine perdue! Ils ne furent pas écoutés ...!!!

Selon Sud - Ouest, Urbaser a eu le marché pour 22 millions d’euros, moins-disant que l’entreprise Nicollin. Cette société a cassé les prix et maintenant, elle veut casser la masse salariale, en réduisant le nombre de ripers de 2 à 1 sur les camions-benne. Ce qui peut être une stratégie partagée par es élu-e-s de la C.D.A. de l’agglomération, qui sait ??? Car l’élargissement de la Communauté d’agglomération à 10 nouvelles communes, début 2014, ne pourrait-elle pas ainsi se faire à minima pour la collecte des ordures ménagères, … sur le dos des salariés et de leurs conditions de travail et de sécurité ?

Urbaser: une société aujourd'hui à vendre ?

A propos, quel est l'avenir de cette société? Urbaser serait à vendre et certainement (?) rachetée par Véolia ( voir le site ci-dessous). Ceci interroge sur le sérieux de la décision d'une commission d'élu-e-s de la CDA de La Rochelle, validée par le Conseil communautaire, qui a décidé de confier le marché à cette société. Alors que les salariés ont alerté les élus, et M. Durieux Vice-Président en charge de ce dossier en particulier et cela dès septembre 2010, donc avant la décision de donner le marché à Urbaser !!!

http://www.pro-environnement.com/environnement/information-environnement/dechets-urbaser-environnement-serait-a-vendre-rr292.htm

Les élus de l’agglomération doivent assumer leurs responsabilités

*Envers les salariés d’Urbaser. Acceptent-ils cette stratégie de dégraissage des effectifs de salariés d’Urbaser ? Envisagent-ils d’élargir ainsi à 10 nouvelles communes de l’agglomération rochelaise le service de ramassage des déchets à d’autres communes, en faisant payer les salariés ?

* Envers les habitants des communes de l‘agglomération. Ne dégradent-ils pas le service rendu à la population, en réduisant l’hiver (15 septembre au 15 juin), le nombre de tournées de 2 à 1 seule ?

Et pourquoi pas une régie publique ?

Cette course au moins-disant, à moins de service public, à une dégradation des conditions de travail des salariés : est-une fatalité ? Ce système d’appel d’offre, qui met en concurrence les entreprises tous les 6 ans et permet n’importe quoi est-il le seul ? Avec mes amis du Front de gauche, nous nous interrogeons et interpellons les élus des communes et de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, en majorité femmes et hommes de gauche : pourquoi pas une régie publique ?

Henri MOULINIER

en collaboration avec Eric DURAND et Patrick JOB

 

Par henri Moulinier - Publié dans : Dossiers rochelais - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap