Sitemap Quant à la situation au parti socialiste, Jean-Jack Queyranne la commente ainsi : "Il était temps de prendre de bonnes résolutions. Il était même minuit moins cinq. Martine Aubry a repris beaucoup de propositions de Ségolène Royal. Le PS fait du Ségo sans Ségolène. Nous retrouvons l'unité et aussi la dignité mais la primaire qui a mon sens doit avoir lieu juste après les régionales de mars 2010, n'est qu'une clé face à la machine Sarkozy. Il faut aller plus loin  dans le rassemblement et tendre la main à François bayrou. A lui de la prendre..."