Samedi 11 juillet 2009

Voici un article rédigé par Claude-Marie VADROT, sur son "Blog environnement, nature et société...", dont je partage l'analyse:
                                                    
http://horreurecologique.blogspot.com

Cette mise en service de super-camions ressemble à la construction de véritables petits trains de camions, ou plus clairement à un moyen "technique" de concurrencer le rail ( et le ferroutage), en exploitant des chauffeurs, de plus en plus sous statut (et conditions sociales) de pays européens à bas salaires et au code du travail inexistant ou presque.

Une démonstration, par l'exemple, de la fuite en avant libérale de notre Gouvernement et de l'Union européenne, où libre- circulation des camions rime avec libre-circulation des capitaux, des marchandises, des services et des hommes, pour mettre tout le monde en concurrence, dégrader la condition salariale, déréglementer, concurrencer, pour remettre en cause,  privatiser, les services publics telle la SNCF.

C'est bien d'une autre Europe dont nos pays ont besoin !!! Débarassée de ce "libéralisme économique" qui rime avec concurrence sauvage et exploitation.  Et une Europe qui porte un projet et une démarche vraiment écologique, qui fasse avancer de pair le progrès social, économique et écologique, qui travaille à des relocalisations d'activités productives, comme le dirait le chantre de la "décroissance", l'économiste Serge Latouche. Souvenez-vous, par exemple des 25 000 camions qui chaque année transportent des fraises d'Andalousie espagnole vers nos pays                                     HM

    Pour prendre connaissance et signer la pétition contre l'expérimentation de ces énormes camions, voir

                              http://www.fne.asso.fr/fr/actualites/non-aux-mega-camions.html

         °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Dés l’année prochaine, des camions de 25 mètres (25, 25 exactement) de long pourront emprunter les routes et les autoroutes françaises.

Il s’agit de l’une des concessions faite aux Suédois lors du récent voyage à Stockholm du président Nicolas Sarkozy. L’initiative est également appuyée par les Finlandais qui, comme les Suédois, admettent déjà la présence de ces super-transporteurs routiers et aussi par les Danois. Avec la bénédiction de l’Allemagne qui construit déjà ces monstres routiers et veut l’imposer aux autres pays.





Ces camions qui seront donc 30 % plus longs que les engins déjà autorisés, pourront transporter jusqu’à 50 tonnes de fret.

Ceci malgré l’opposition, très molle à vrai dire, du Commissaire européen aux Transports, Antonio Tajani nommé récemment à cette fonction par José-Manuel Barroso à la demande de Silvio Berlusconi.

De discrets essais sont en cours dans la Région Auvergne et ces monstres bénéficient déjà de dérogations dans les zones portuaires où des sont autorisés à porter des charges de 45 tonnes pour transférer des containers.

Officiellement, il s’agit de « diminuer le nombre des camions » mais le lobby du transport routier à l’oeuvre sur ce sujet depuis plusieurs années, vise à mettre le rail hors-jeu, la Commission encourageant, sous couvert de concurrence ouverte, la fermeture des lignes de chemin de fer dans toute l’Union Européenne ; à commencer par celles des anciens pays de l’Est. Là où les chauffeurs coûtent beaucoup moins cher comme l’ont découvert depuis longtemps, les entreprises de transports française, anglaise, italienne et allemande.

Le résultat de cette nouvelle déréglementation pourrait, c’est l’objectif recherché, entraîner au cours des premières années, une diminution de 20 % du trafic-rail au profit de la route :

... la France des routes et des autoroutes sera encore plus sillonnée de camions, au risque évident de contribuer à la pollution et au réchauffement climatique, ces egins ne roulant pas à l’eau claire et les premières études montrant qu’à la tonne, il consomme encore plus de gazole.

Le ferroutage, qui reste une promesse sans cesse renouvelée parce que non tenue, ne pourra pas prendre ces monstres en charge. Une conséquence parfaitement contraire aux objectifs du Grenelle de l’environnement comme le font remarquer les responsables de France-Nature-Environnement qui ajoutent que les parcours de ces camions seront allongés en attendant que de nombreux aménagements routiers, comme les ronds-points, devront être modifiés. Ce qui entraînera des coûts supplémentaires pour les collectivités territoriales. Sans compter, évidemment, un dégagement plus important de gaz à effet de serre. Et les accidents.

Il suffit enfin de lire chaque jour les dépêches de l’Agence France Presse ou d’écouter les informations de circulation pour s’apercevoir que les camions sont déjà de plus en plus impliqués dans les accidents quotidiens de la route. Mais ce n’est pas grave puisque l’on sait que les accidents de la route contribuent à faire croître le PIB.

Par henri Moulinier - Publié dans : Préserver notre planète - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • : henri Moulinier
  • moulinier
  • : Homme
  • : 18/01/1948
  • : France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • : politique europe écologie liberté économie
  • : Adjoint au maire honoraire de La Rochelle, écarté par des bureaucrates du PCF, sans AG. Démission du PCF. Rejoint le Parti de Gauche.Professeur en lycée retraité. Chargé de cours fac de droit. Etudiant en Master 2. Producteur de radio Responsab

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Marketing sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus
Sitemap