Dimanche 14 juin 2009 7 14 /06 /2009 17:58
 Manuel Valls a officialisé dimanche sa volonté d'être candidat à des primaires en vue de la présidentielle de 2012.

"Si on ne me prouve pas qu'un autre socialiste peut mieux que moi porter le renouvellement - et pour l'instant je ne vois pas - je porterai ces idées moi-même", lance crânement le député-maire d'Evry au Journal du Dimanche. Et il ne veut plus faire référence au "socialisme"!

"Clairement, je serai candidat à des primaires pour représenter les socialistes et la gauche à la présidentielle". 

La gauche est dans le trou, le Parti socialiste en crise et Monsieur Valls ne se sent plus: il se voit déjà candidat aux élections présidentielles pour toute la gauche s'il vous plaît!!!

Manuel Valls n'a rien compris: son nombril lui cache la réalité!

Il n'a pas compris que le problème n'est pas d'avoir un ou des candidat(e)s pour la ( les) gauches, mais que la gauche a besoin d'un sursaut politique, de retrouver des approches réellement de gauche, dans une société et un monde en mutation, mais plus que jamais dominés par un mode de production prédateur et productiviste: le capitalisme mondialisé et financiarisé en crise.

C'est quoi être à gauche pour Manuel Valls ???

Il m'apparaît comme un nouveau Blair, un social libéral "moderniste", un jeune porteur de viellies idées, celles de penser qu'on peut changer ce monde sans changer profondément son mode de production et de consommation façonné par le profit maximum,  la vision à court terme, la loi aveugle des "marchés", la spéculation financière, la dégradation accélérée de la planête, ...

Il faut discuter de choix politiques et non du nombril d'un égo de plus!!!

En voilà assez de tous ces notables, fut-il maire d'Evry, et quadragénaire! Qui ne se sentent plus. Cette politique politicienne, confisquée par des notables qui se sentent une mission divine, il y en a ras le c...!

On a eu ( et on a encore) le nombril de Ségolène Royal, le nez dans le guidon des médias et de leurs journalistes, celle qui se fait attendre à Rézé pendant 10 jours. C'est à vous dégouter de la politique, car de telles attitudes cachent les enjeux de fonds, les choix politiques à proposer, cachent le ralliement du parti socialiste à la politique européenne ultralibérale et au Traité de Lisbonne

"Ils sont allés très loin dans l'acceptation du libéralisme ..."

 Les élections européennes sont " une défaite sans appel pour les partis sociaux-démocrates. (...)" affirme Rémi Lefèvre, professeur en Sciences politiques ( l'Humanité du 15/5/09). Une fenêtre d'oppoertunité historique s'ouvre à elle avec la crise économique qui ébranle le capitalisme et semblelézarder l'hégèmonie idéologique libérale: la social-démocratie essuie pourtant une de ses plus lourdes défaites.

Certes, pour la première fois, le Parti Socialiste Européen ( PSE) a joué un rôle de coordination politique. On a même senti une inflexion à gauche du discours. Mais la remise en cause est timide, les sociaux-démocrates sont allés très loin dans l'acceptation du libéralisme. Ils ont contribué à la mise en place d'outils au niveau européen qui empêchent tout retour à des politiques plus volontaristes.(...).


 Partout en Europe, la social-démocratie a perdu ses bases populaires. (...)

 Les responsables socialistes français ont invoqué cette crise générale de la social-démocratie pour minorer leur échec électoral, qui est pourtant cuisant et qui obéit à des logiques propres au socialisme français.

 Le PS ne s'est jamais remis du 21 avril 2002, qui n'était à l'évidence pas un "accident"
comme certains le prétendaient à l'époque. Il s'est enfoncé dans uns situation inextricable, que le Congrès de Reims a exacerbée: crise permanente de leadership, incapacité à réguler ses divisions, affaiblissement de l'aurorité partisane, démobilisation générale des militants, ...Plus rien ne sort du PS: ni idées, ni dynamique. Les victoires aux élections locales n'ont rien arrangé: les notables se replient sur leurs bastions, gèrent et se désolidarisent du Parti sur le plan national.                        La nécrose est totale"

Ce parti socialiste tend à secréter des ambitions en tous genres

Il a besoin de se retourner sur lui-même pour réfléchir à son parcours, mesurer sa remise en cause, en tirer les leçons pour qu'il se mette au service de ce peuple de France qui aujourd'hui est orphelin d'une gauche bien à gauche, pas d'une gauche qui prend part à la construction d'une Europe libérale, avec la droite


Je suis franchement furieux!!! Pas vous???

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Communiqué NPA-PCF-PG-UMS sur l'élection municipale à Aix  

Unité et clarté pour un nouvel espoir à Gauche !


Après des propos homophobes inadmissibles, l’élection municipale d’Aix en Provence vient d’être justement invalidée. 
L’espoir d’un changement s’est à nouveau levé dans notre ville. Mais cet espoir ne pourra se concrétiser dans les urnes, et ce qui compte par-dessus tout, dans la vie quotidienne des aixoises et aixois, que s’il s’appuie sur un projet clair et fédérateur, résolument à gauche.

Le Parti Socialiste, après une semaine de confusion, prône désormais une alliance avec le MODEM, révélatrice de ses orientations politiques.

Les Verts semblent surtout préoccupés de « capitaliser » les bons résultats obtenus aux élections européennes.

Dans ces conditions, nous avons engagé un processus de constitution d’une liste de large rassemblement à gauche, ouverte à celles et ceux qui veulent porter un projet de renouveau social, écologique et citoyen sur la ville, en rupture avec les logiques libérales.
Nous voulons croire que la dynamique autour de notre rassemblement permettra de faire prévaloir à nouveau l’unité et la clarté à gauche pour battre Maryse Joissains.
C’est indispensable pour rassembler la population, celles et ceux qui subissent durement les effets de la crise dus à la politique de la droite qu’elle défend ; en particulier dans les domaines du logement, des services publics (notamment petite enfance, vie scolaire, action sociale), de l’écologie, de la lutte contre les discriminations, de la politique de la jeunesse, etc.

Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Unis pour un Monde Solidaire (La Fédération)

Fait à Aix en Provence, le 13 juin 2009
 

 

Par henri Moulinier - Publié dans : Quelle alternative à gauche? - Communauté : Unissons nous à gauche...
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires - Recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • : henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • : Homme
  • : 18/01/1948
  • : France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • : europe politique écologie liberté économie
  • : Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Démission du PCF. Rejoint le PG.Professeur de lycée retraité. Chargé de cours fac de droit et IUT La Rochelle.Etudiant en Master2.Président LDH La Rochelle. V.P. Collectif des Assocs de mon quartier.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur OverBlog - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap