Jeudi 21 mai 2009 4 21 /05 /Mai /2009 08:09

La militante birmane pour la démocratie et lauréate du Prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, a été incarcérée sur la base d’accusations fabriquées de toutes pièces
,
quelques jours à peine avant la fin de ses 13 années de détention.

Aung San Suu Kyi et des milliers de moines et d’étudiants ont été jetés en prison pour avoir osé défier le régime militaire brutal de leur pays en lançant des appels pacifiques en faveur de la démocratie.

Bravant le danger afin de défendre leurs amis emprisonnés, les militants birmans exigent la libération de Aung San Suu Kyi et de tous les prisonniers politiques, et ils demandent au monde de les aider.

Nous avons six jours pour présenter au Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki Moon, une longue pétition lui demandant de faire de leur libération une priorité de premier ordre -- Il peut en faire une condition de la reprise d’un engagement de la communauté internationale.

Suivez le lien pour signer la pétition,


et envoyez cet e-mail à vos amis afin d’obtenir la libération de Aung San Suu Kyi et de l’ensemble des prisonniers politiques. Les militants birmans présenteront cette pétition mondiale aux médias le 26 mai:

http://www.avaaz.org/fr/free_aung_san_suu_kyi

Le 14 mai, Aung San Suu Kyi a été arrêtée et jetée en prison: elle est accusée d’être entrée en rapport avec un Américain qui serait entré clandestinement dans la résidence où elle est détenue à Yangon. Ces accusations sont absurdes -- ce sont les militaires birmans, qui l’accusent aujourd’hui de ne pas avoir respecté son assignation à résidence, qui sont responsables de la sécurité du bâtiment. C’est un prétexte visant à la garder en prison jusqu’aux élections de 2010.

. Le régime birman est bien connu pour la brutalité avec laquelle il réprime toute menace posée au contrôle total de l’armée – des milliers de personnes sont détenues dans des conditions inhumaines, sans accès à des soins médicaux ; les violations des droits de l’homme sont constantes; les groupes ethniques font l’objet d’une répression violente; et plus d’un million de personnes ont dû chercher refuge de l’autre côté de la frontière.

Aung San Suu Kyi pose la menace la plus grande au pouvoir de la junte.

 
Du fait de son leadership moral du mouvement pour la démocratie et de sa victoire totale aux élections tenues en 1990, elle est la seule personne capable de tenir tête aux militaires lors des prochaines élections l’année prochaine. Elle est détenue depuis 1988 – assignée à résidence et autorisée à n’avoir aucun contact avec le monde extérieur. Mais cette nouvelle détention scandaleuse dans la tristement fameuse prison d’Insein, sans accès à des soins médicaux, pourrait être très dangereuse car elle est gravement malade.

Selon certaines sources, le régime militaire craint cet appel en ligne, généralisé et unifié, lancé à l’ONU


-- plus de 160 groupes d’exilés birmans et associations de solidarité de 24 pays participent à cette campagne. Et le Secrétaire général et des acteurs régionaux clefs, qui cherchent à rétablir le contact avec le régime birman, peuvent influer sur le sort de ces prisonniers. La semaine dernière, le Secrétaire général Ban Ki Moon a déclaré: 'Aung San Suu Kyi et tous ceux qui ont une contribution à faire à l’avenir de leur pays doivent être libres'. Lançons-lui un énorme appel mondial lui demandant de traduire immédiatement ses paroles en actes et de faire cesser les arrestations et les brutalités:

http://www.avaaz.org/fr/free_aung_san_suu_kyi

Comme cela a été le cas lorsque Nelson Mandela a été libéré après des années passées dans les geôles de l'Afrique du Sud, la mise en liberté de Aung San Suu Kyi après des années de détention injuste, marquera un nouveau départ pour la Birmanie et redonnera espoir en la démocratie. Cette semaine pourrait être le moment historique de ce changement – unissons-nous derrière Suu Kyi et ces hommes et ces femmes courageux et exigeons leur libération immédiate!

http://www.avaaz.org/fr/free_aung_san_suu_kyi

Gardons l’espoir,

Alice, Brett,Ricken, Pascal, Graziela, Paula et le reste de l’équipe d’Avaaz

PS.

Pour en savoir plus sur Aung San Suu Kyi rendez-vous sur:
http://www.burmacampaign.org.uk/aboutburma/aung_san_suu_kyi.htm

Pour en savoir plus sur la Campagne mondiale pour la libération des prisonniers politiques, rendez-vous sur t:
http://www.fbppn.net/?page_id=582

Lettre d’ex-Présidents pour la libération des prisonniers politiques:
http://www.burmacampaign.org.uk/index.php/burma/news/Lettre-de-112-ex-Présidents-et-Premiers-Ministres-à-l’ONU-

Pour connaître les réactions de l’Occident et des pays d’Asie à l’arrestation de Aung San Suu Kyi:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/8050545.stm
http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/8056852.stm

Pour la déclaration complète du Secrétaire général de l’ONU sur l’arrestation de Aung San Suu Kyi:
http://www.un.org/apps/sg/sgstats.asp?nid=3848



  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A PROPOS D'AVAAZ

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d'aucun gouvernement ou entreprise. L'équipe d'Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Boston, Genève, Buenos Aires et Rio de Janeiro. +1 888 922 8229

N'oubliez pas d'aller visiter nos espaces Facebook et Myspace et Bebo

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Birmanie:
reprise du procès d'Aung San Suu Kyi
         
25 mai 09 - AP

. Les observateurs s'attendent très largement à ce que Suu Kyi, qui doit être entendue cette semaine, soit reconnue coupable d'avoir illégalement hébergé un ressortissant américain qui a réussi à travers à la nage le lac situé près de la résidence sous haute surveillance de la prix Nobel de la Paix âgée de 63 ans. Elle encourt une peine de cinq ans d'emprisonnement.Quatre ou cinq témoins de la défense ainsi que des déclarations des témoins du ministère public doivent être entendus lundi dans l'enceinte de la prison d'Insein à Rangoon, a dit Nyan Win, un porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d'Aung San Suu Kyi.

Déjà l'objet de très nombreuses critiques des pays occidentaux, la junte militaire s'en est violemment prise à la Thaïlande voisine, membre comme la Birmanie de l'Association des pays du Sud- Est asiatique (ASEAN) pour avoir violé le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des dix pays membres de l'organisation régionale.

La Thaïlande, qui exerce actuellement la présidence tournante de l'ASEAN, avait exprimé une "grave inquiétude" face à ce procès, expliquant que "l'honneur et la crédibilité du gouvernement birman sont en jeu".

Lundi, la junte a publié une déclaration qui "note avec tristesse que la Thaïlande a échoué dans sa mission de préserver la dignité de l'ASEAN, la dignité du Myanmar (ex-Birmanie, ndlr) et la dignité de la Thaïlande".

Vendredi, au cinquième jour du procès, La junte militaire birmane avait affirmé que les forces antigouvernementales ont orchestré la visite interdite d'un ressortissant américain dans la demeure de l'opposante Aung San Suu Kyi afin d'embarrasser le gouvernement et aggraver ses relations avec l'Occident.

Aung San Suu Kyi a été maintenue en détention sans procès pendant 13 ans sur les 19 dernières années, et elle est accusée d'avoir violé les termes de sa détention en recevant chez elle un visiteur américain clandestin.

Jeudi, après seulement une journée, la chape de plomb était retombée sur le procès de l'opposant après la décision de la junte birmane d'interdire à nouveau l'accès des diplomates et des journalistes à ce procès.

Aung San Suu Kyi aurait dû être libérée le 27 mai après six ans d'assignation à résidence, et les nouvelles accusations à son encontre sont considérées comme un prétexte pour continuer à la priver de liberté.

La junte est au pouvoir en Birmanie depuis 1962. Les dernières élections démocratiques remontent à 1990, mais la junte en a refusé les résultats après le raz-de-marée obtenu par la Ligue nationale pour la démocratie d'Aung San Suu Kyi.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 


Par henri Moulinier - Publié dans : Défendre nos libertés - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap