Jeudi 14 mai 2009

Les concessions récentes promises par l'exécutif sur le projet de loi "Hôpital, Patients, Santé, territoires" (HPST), notamment pour assurer un meilleur équilibre dans les hôpitaux entre le pouvoir des directeurs et celui des médecins, n'ont pas apaisé les principaux opposants au texte.

" La grogne n'est pas près de s'arrêter ",  a dit le professeur Bernard Debré

 Le Mouvement de défense de l'hôpital public (MDHP), lancé par des chefs de services parisiens et soutenu par les principaux syndicats, a estimé : "Même amendée, la loi Bachelot met en place un pouvoir vertical politisé."

"Le gouvernement ne bougera plus de cette ligne" (Fillon). Et bien, il doit encore bouger!

par henri Moulinier publié dans : Defendre notre santé communauté : Unissons nous à gauche...
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • : henri Moulinier
  • moulinier
  • : Homme
  • : 18/01/1948
  • : France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • : politique europe écologie liberté économie
  • : Adjoint au maire honoraire de La Rochelle, écarté par des bureaucrates du PCF, sans AG. Démission du PCF. Rejoint le Parti de Gauche.Professeur en lycée retraité. Chargé de cours fac de droit. Etudiant en Master 2. Producteur de radio Responsab

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Littérature sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus
Sitemap