Lundi 23 mars 2009 1 23 /03 /Mars /2009 09:16
Tous les observateurs ont noté l'élargissement du nombre de manifestants le 19 mars. Nous étions 15 000 à La Rochelle, , contre 12 000 le 29 janvier.Le mécontentement est profond, il s'élargit. Dans un récent sondage 74% de sondés soutenaient le mouvement social de protestation contre la politique de Sarkozy, en matière de pouvoir d'achat et d'emploi


Et le front syndical se maintient, favorise la mobilisation sociale. Cette union des organisations syndicale est un atout majeur pour résister. La mobilisation doit encore s'élargir. Le 1er Mai peut en être une étape majeure.


Le Front de gauche ne s'élargit pas: déception!


Il est incompréhensible que, sur le plan politique, les "boutiques", les intérêts partidaires, les visées électoralistes prennent le pas sur la recherche d'un rassemblement, d'un Front de Gauche, à l'image du front syndical actuel, pour promouvoir une visée de profonde transformation sociale, économique, écologique et politique, une transformation de la société pour dépasser ce capitalisme qui nous enfonce dans l' abime.



.Le Front de gauche est et reste (trop) limité au Parti de Gauche, au PCF national et à la Gauche Unitaire. Ca ne peut suffire.


- Le PCF en porte une partie de la responsabilité en campant sur ses positions 'identitaires" ( le "parti" se veut le seul à v se réclamer du communisme, et rejette ceux des membres ou anciens membres du PCF qui veulent une profonde transformation de ce parti et se retrouvent avec d'autres au sein de la Fédération, ailleurs ou dans la nature)
- Le NPA se lance seul. C'est, pour moi, une erreur majeure. Mais il surfe sur les sondages qui flattent l'égo de Besancenot, ave l'objectif unique de préparer les présidentielles de 2012 et, entre temps, de rêver au grand soir des luttes sociales, de la "grève générale".
- La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique est toujours écartée du Front par le Pcf.
- Les Alternatifs refusent majoritairement de rejoindre le Front de Gauche ( cela est, à mon avis, en lien avec la mise à l'écart de la Fédération par le Pcf ( et de fait par le PG qui semble se plier à la "loi" du PCF)
- Le Mrc de JP Chevénement vient lui aussi de décider de ne pas rejoindre le Front de Gauche

Oui, je persiste à penser que l'union la plus large des forces d'une gauche de gauche est une nécessité vitale


L'union la plus large est nécessaire, en vue des élections européennes, pour combattre des politiques européennes ultralibérales qui, avec les traités européens successifs et le projet de Traité de Lisbonne, corsettent les politiques nationales.

Je remarque, de ce point de vue, le silence complice des dirigeants du Parti Socialiste, pour évacuer le débat sur le Traité de Lisbonne, alors que le Manifeste du Parti Socialiste Européen déclare clairement souhaiter que ce Traité soit ratifié! C'est le propos (rapporté par "Sud-Ouest" du 18 mars) d'Olivier Falorni, secrétaire départemental du PS 17, "pressé d'oublier " les vieilles querelles du oui et du non au traité européen" (sic!) Même démarche que Sarkozy et l'UMP, mais avec un discours de gauche du PS.


Et vous qu'en pensez-vous?

          Pour écrire un commentaire  en bas de cet article:  "ajoutez un commentaire"

 

Par henri Moulinier - Publié dans : Elections européennes - Communauté : Les antilibéraux
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • France Europe Monde Charente-maritime la rochelle
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Président LDH La Rochelle.

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap