Dimanche 1 février 2009
J'ai choisi de contribuer au Front de gauche. Je le fais, en ce qui me concerne, en rejoignant le Parti de Gauche. Chacun peut faire son choix, un autre choix. Mais notre diversité n'est pas, ne doit pas être une cause d'éparpillement. L'union la plus large d'une gauche bien à gauche est vitale face à Sarkozy et à l' Europe du fric.

Trois priorités me semblent essentielles:


- le besoin de faire bouger la gauche, toute la gauche, face à une crise globale du capitalisme mondialisé, financiarisé. Alors que le Parti Socialiste ( à une très forte majorité), mais aussi les Verts et les Radicaux de Gauche, ont choisi de soutenir le Traité européen de Lisbonne qui signe des politiques ultralibérales pour l'Union Européenne et les Etats membres.

- l'urgence s'unir sur des bases réellement de gauche, pour ouvrir une alternative politique pour une autre Europe et pour une autre politique pour la France que celle, ultraréactionnaire, autoritaire et antisociale de N Sarkozy. Son Premier Sinistre, François Fillon, de ce point de vue, persiste et signe en affirmant, après le large mouvement du 29 Janvier, que " rien ne serait pire qu'un changement de cap"!!! La droite entend continuer à aggraver sa politique.

Fillon voyant même dans la "colère" qui s'est exprimée dans les cortèges "une forme de soutien exigeant aux initiatives que la France a prises pour engager la refonte des institutions financières internationales"!!! Pour un peu, nous aurions manifesté pour ... soutenir Sarkozy! De qui se moque-t-on???

- la perspective d'une démarche de rassemblement de toute la gauche de gauche, avec, dans l'immédiat, la proposition d'un Front de gauche pour les élections européennes de Juin 2009. PCF et PG sont d'accord. D'autres ne disent pas non, tels les Alternatifs; le M'pep dit oui.



Reste que la position du Npa me laisse perplexe!


A l'issue de son Congrès, le Npa ne me semble pas respirer la volonté d'union. Le NPA sera "une force anticapitaliste incontournable demain", affirme Alain Krivine, un des "anciens" du nouveau parti. A gauche, "il y a le pôle PS d'un côté, le pôle NPA à l'opposé et au milieu, des groupes qui se cherchent un peu", "le NPA, c'est une vraie recherche à l'opposition à Nicolas Sarkozy", a-t-il dit à l'AFP. Krivine ne me semble donc pas avoir en vue de former un vrai "pôle" avec d'autres, avecce qu'il appelle de manière un peu méprisante des "groupes qui se cherchent un peu".


Le NPA ne compte-t-il pas plutôt sur la popularité de son leader, Besancenot, pour se ... compter seul lors des élections européennes? Il a confirmé dimanche, lors de son Congrès, sa réticence à rejoindre le "front de gauche" proposé par le PCF et le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, l'alliance serait ponctuelle, et le PCF rejoindrait le Parti socialiste "pour sauver ses élus" lors des régionales (2010).

Besancenot se dit favorable à un front électoral "durable". Mais alors, ne faudrait -il pas aussi parler des présidentielles et des législatives, pour que 'ça dure"!? N'est-ce pas un prétexte pour ne rien faire dès maintenant pour les élections européennes?


74% des délégués ont voté contre cette démarche de Front de gauche
pour les européennes

Cela a fait dire à Christian Piquet, qui défendait au sein du Npa la démarche de Front de Gauche pour les européennes: "que le congrès fondateur se termine sur une fin de non-recevoir polie au front de gauche et l'élimination, au terme d'un coup de force, de certains de ses animateurs"

Le Npa a jusqu'ici défendu une unité à gauche "pour les luttes", Mais cette unité à gauche ne lui semble pas relever de la même nécessité pour les élections.

Pourtant l'unité dans le cadre d'un Front, ce n'est pas le fusion, ni la confusion, mais la volonté de faire front ensemble, pour enclencher une dynamique politique.

J'ose encore espérer que le Npa peut bouger en ce sens, sinon, il prendrait une lourde responsabilité, celle de casser toute démarche unitaire sur le champ électoral.

      .


    Je vous invite au débat citoyen sur ces questions, particulièrement sur cette perspective de Front de gauche, en "ajoutant un commentaire" au bas de cet article

  Eléments de réflexion:

  - Jean Luc Mélanchon: " Front de gauche contre eurolibéralisme" 
                       
  - Site national du Parti de Gauche: http://www.lepartidegauche.fr
                 
  -  Projet de texte d'orientation pour le 1er Congrès national du PG

        

 - Appel pour une autre Europe: créer une dynamique unitaire


 - Un Front de gauche obtiendrait 14,5% des voix aux européennes


  -  Rien ne peut empêcher l'union aux prochaines élections européennes ( R Martelli)

                                                                                                                           -
- Les institutions de l'Union Européennes: diaporama


-  Traité de Lisbonne: décryptage    

Question à Martine Aubry: pourquoi cachez-vous votre  position  sur le Traité de Lisbonne?


-  Sondage Ifop: 53% des français voteraient NON au Traité de Lisbonne!  

 -  Parti de Gauche: projet de note sur les européennes


- Peut-on changer la construction européenne?                                                                                                                                                   

         
par henri Moulinier publié dans : Parti de Gauche communauté : Les blogs citoyens
ajouter un commentaire commentaires (1)    recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus
Sitemap