Mardi 13 janvier 2009
DOSSIER de l'autoroute A 831. Allain Bougrain-Dubourg au nom de la LPO) confirme qu'il n'a jamais reçu de demande de Jean-Louis Borloo pour évaluer la qualité environnementale du tronçon autoroutier



Jean-Louis Borloo n'a toujours pas envoyé de lettre de mission à Allain Bougrain-Dubourg.


Mais où est donc bloqué le dossier de l'autoroute A831

                              devant relier Rochefort à Fontenay-le -Comte?


Depuis la manifestation du 9 octobre dernier à Fontaines, en Vendée, où nombre d'élus avaient manifesté leur impatience autour de Philippe de Villiers et Jean-Louis Léonard, rien ne s'est passé ou presque.

La grande question tournait autour de cette fameuse mission de diagnostic environnemental que Jean-Louis Borloo aurait confiée à la Ligue pour la protection des oiseaux par l'intermédiaire de son président Allain Bougrain-Dubourg. Dominique Bussereau, Jean-Louis Léonard, la plupart des élus du département qui poussent derrière le dossier autoroutier sont favorables à cette mission qui pourrait déboucher sur une bénédiction de la LPO afin de mener à bien le projet sans trop violer les principes du Grenelle de l'environnement.

Autoroute écolo, autoroute verte, autoroute HQE (1) : on est prêt à lui donner tous les noms d'oiseaux, pourvu que ce soit une autoroute.


Infidélité au Grenelle


Depuis quelques semaines donc, le rapport d'Allain Bougrain-Dubourg est attendu avec impatience. Dominique Bussereau l'a même annoncé en commission permanente du Conseil général. Le hic, c'est que la LPO n'a jamais reçu de lettre de mission de Jean-Louis Borloo. « On travaillera quand on nous demandera de le faire. Mais je n'ai aucune délégation pour ça », confirme Allain Bougrain-Dubourg. « Nous avons toujours eu une attitude très réservée à l'égard de ce projet. Mais je n'ai rien contre l'idée de réfléchir à un aménagement autoroutier exemplaire », poursuit le président de la LPO. Encore faut-il qu'on le lui demande.

« Jean-Louis Borloo a évoqué cette lettre de mission devant moi. Je pensais qu'elle était partie. Mais il semble qu'elle ait été un peu oubliée », admet Dominique Bussereau un peu gêné de l'avoir annoncée aux élus du département.

« Pourtant, il faut ressortir ce dossier des limbes. En cette période de crise, un chantier autoroutier serait le bienvenu. Et on sait l'urgence de ce tronçon », poursuit le patron du département et secrétaire d'État aux transports.

Dominique Bussereau et Philippe de Villiers tirent dans le même sens, Allain Bougrain-Dubourg n'a rien contre le fait de donner son avis si on le lui demande... qui freine donc? Tous les regards convergent naturellement vers Jean-Louis Borloo. Il semble bien que le ministre de l'Écologie n'ait pas vraiment envie de faire une première entorse à son bébé, le Grenelle.


Sur pilotis ?


Notre confrère « Ouest France » a même annoncé il y a quelques jours que Philippe de Villiers aurait demandé directement rendez-vous à Nicolas Sarkozy pour accélérer le dossier, ce qui aurait fortement déplu au ministre.

Bref, le dossier stagne quelque part dans les arcanes ministériels.

Au siège de la LPO à Rochefort, où l'on est supposé donner un jour un regard d'expert, on sourit un peu de cet imbroglio : « Cela fait un an qu'on nous parle de cette mission et qu'on ne voit rien venir. D'ailleurs, je me demande bien ce qu'on pourrait imaginer qui ne dénature pas les marais. Une autoroute sur pilotis ? Alors, ça risque de coûter très, très cher », commente Michel Métais, directeur de la LPO.

En attendant, plus au sud, le dossier de l'A 65 entre Pau et Langon avance à grands pas. On y a prévu des tunnels à visons et une foule d'aménagements qui font passer la pilule du « tout bitume ».

(1) - Haute qualité environnementale.


http://www.developpementdurable.com/environnement/2009/01/A681/une-carte-pour-recenser-les-projets-grenello-incompatibles.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Des travaux routiers bien avancés en Vendée entre Puyravaud et le Pont du Braud: la réalisation de l'A831 se justifie-t-elle encore?


Je vais assez souvent à Nantes, en passant par la 2 voie Lagord - Puyravaud, puis retour vers la route de Saint-Hermine, pour rattrapper l'Autoroute vers Nantes

- en Charente-Maritime, la 2 voie  contourne Lagord et les autres communes de Charente-Maritime ( ou presque: ilmanque le contournement de Bourg Chapon - commune de Charron). C'est déjà une avancée, même si elle n'est pas à 4 voies.

- en Vendée, le Conseil Général a financé le contournement de Puyravaud, quasiment fini, ouvert bientôt. Et il envisage d'élargir la route Puyravaud - Pont du Braud. Une bande de terre est déjà marquée et dégagée pour ce faire. Cela ressemble donc à une mise à 4 voies

Il ne manque plus grand chose pour rejoindre St Hermine, mais avec cette voie améliorée, on contourne Marans, ce qui est une bonne chose pour nous, automobilistes, et pour Marans et ses habitants.

Ne faut-il pas mettre les moyens de realiser, enfin, cette 4 voie de bout en bout entre La Rochelle-Lagord et Saint-Hermine ( et l'accès autoroutier vers Nantes)?


Cela justifie moins que jamais la construction de l'A 831 


Cette Autoroute A831 dont le co- financementpublic serait par ailleurs fort couteux - et dont j'aimerais connaître l'actualisation A ce propos, il faut savoir, si je ne me trompe:

- que la Région Poitou-Charente a refusé de financer l'A831- car elle est pleinement tournée vers les transports collectifs tel le TER

-  ainsi que le Conseil Général de Vendée ( on comprend mieux pourquoi pour ce dernier, vu les travaux fait autour de Puyravaud)

D'autant que la liaison autoroutière Nantes - Bordeaux - Paris, en contournant Niort,  assure le transit des camions et autres voitures, pour éviter Marans. Ce qui manque c'est la liaison améliorée entre La Rochelle et Saint-Hermine. Je me souviens, à ce propos, que le projet était prévu, arrété, disposant d'un financement d'Etat - 400 millions de francs, pour réaliser une 4 voies La Rochelle - Saint Hermine. Les "grands élus" de Charente-Maritime de l'époque, du Conseil Général au Maire de a Rochelle Michel Crépeau ( c'était au début de mon mandat délu municipal rochelais - dans la fin des années 70 - début 80) ont décidé d'abandonner ce financement d'Etat pour cette 4 voie et de reporter les crédits sur le Sud de la Charente-Maritime: liaison Saintes-Royan, ..., si mes souvenirs sont bons

 

Qu'en pensez-vous?


par henri Moulinier publié dans : Préserver notre planète communauté : Les blogs citoyens
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus
Sitemap