Vendredi 9 janvier 2009

Xavier Darcos a lâché du lest sur la question des enseignants en "Rased" (spécialistes de la difficulté scolaire) en ramenant de 3.000 à 1.500 le nombre des postes supprimés en 2009, ont affirmé jeudi les trois principaux syndicats, le SNUipp-FSU, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT.

Actuellement, les professeurs des écoles en Rased (11.000 au total) n'ont pas de classe à l'année, mais interviennent dans plusieurs écoles d'un secteur pendant le temps scolaire auprès d'élèves connaissant des problèmes d'apprentissage, d'adaptation à l'école ou de comportement.

 Le budget 2009 tel qu'il a été voté en décembre prévoit de "sédentariser", c'est-à-dire de confier un enseignement ordinaire devant une classe entière, à l'année, 3.000 enseignants en "Rased", ce qui équivaut à la suppression de 3.000 postes.

 Interrogé, le ministère n'a pas confirmé l'information des syndicats.

 Le ministre doit préciser sa position dans une lettre que les organisations syndicales attendaient jeudi. Le ministère a seulement fait valoir que les Rased pourraient être sédentarisés "soit dans une classe, soit dans une école".

Encore un effort Mr Darcos pour conserver la totalité de ces postes Rased disponibles, comme aujourd'hui, pour accueillir et aider individuellement les éléves en difficulté. C'est un des moyens forts pour faire reculer l'échec scolaire, à l'heure où s'aggrave la crise sociale, la précarité de la vie de nombreuses familles, ce qui n'est pas sans répercussion sur la scolarité des enfants.
par henri Moulinier publié dans : Enseignement communauté : Les blogs citoyens
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Album photos

Profil

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus
Sitemap