Sitemap La période 1870-1914 a vu de grands mouvements de capitaux, liés à l’étalon or et à la place centrale de la Grande Bretagne. Puis la guerre de 14 a rompu cet équilibre avec l’effondrement de l’étalon or, qui a entraîné la division du monde en zones monétaires. En 1944, les accords de Bretton Woods ont privilégié la possibilité de mener des politiques économiques autonomes dans chaque pays. Dès la fin des années 1950, plusieurs facteurs vont remettre en cause cette situation : le fort développement des échanges internationaux, l’émergence des firmes multinationales qui s’accommodent mal de la segmentation des marchés financiers. Ils vont être aidés en cela par des théoriciens du libéralisme, en particulier McKinnon et Shaw. Pour eux, l’épargne et le système financier ont un rôle déterminant dans la croissance économique. Ils préconisent une hausse du prix de l’épargne et la libre détermination du taux d’intérêt.