Vendredi 12 septembre 2008

      Les médias  ont fait grand cas de la venue de Benoît XVI . Et l'espace public a été largement utilisé. Nicolas Sarkozy l'a accueilli à sa descente d'avion, "à titre personnel", mais avec un protocole digne de l'accueil de chefs d'Etat . Il a été reçu en grande pompe à l'Elysée.

    Personnellement, je respecte la diversité des opinions philosophiques et religieuses, source de richesse spirituelle et intellectuelle. La venue du Pape est d'abord une affaire d'Eglise. Elle concerne les catholiques, dans un pays de pleine "liberté de conscience" et de "séparation des Eglises et de l'Etat", comme le dit la loi de 1905 (voir texte complet). Elle concerne aussi toutes celles et tous ceux qui réfléchissent à l'évolution de ce monde, aux valeurs qui peuvent guider notre réflexion et notre action.

Le respect de la laîcité s'impose comme une  mesure de liberté et de paix sociale

     La loi de séparation des Eglises et de l'Etat, votée en 1905, a permis d'établir la liberté de conscience pour toutes et tous, sans discrimination.

     (Je vous propose de lire le texte complet de cette loi du 9/121905 sur le site de l'Assemblée Nationale)

   De ce point de vue, les déclarations et gestes symboliques (religieux) de Nicolas Sarkozy, dans sa fonction présidentielle, m'apparaissent comme déplacés, contraires à une démarche laïque, et aux pratiques habituelles de la République et de ses prédécesseurs. Nicolas Sarkozy a totalement le droit personnel de partager une religion, mais  sa fonction de Président de la République Française l'oblige a respecter les lois françaises de séparation des Eglises et de l'Etat, ce qui ne veut pas dire leur négation. Il doit être le Président de tout le peuple de France, dans sa diversité.

 La laïcité "ouverte": qu'est-ce que cela signifie?

    Pourquoi qualifier d'un adjectif le concept de laïcité? Nicolas Sarkozy, comme Benoit XVI ont tous 2 repris cette notion de  laïcité "positive" ou, maintenant, "ouverte"?. Que signifie cette convergeance d'idée entre Mr Sarkozy et le Pape Benoit XVI ?  n'exprime -t- elle pas  un enjeu ...politique pour notre pays? Ne signifie-t-elle pas une démarche concertée de remise en cause de la laïcité, au nom de "l'ouverture"? quel contenu donnent-ils à cette laïcité "ouverte"? La laïcité serait-elle... fermée, négative?

          Pour moi, la laîcité, dans la lettre et l'esprit de la loi de 1905, est l'expression même d'une démarche de tolérance mutuelle, de respect de la liberté de conscience (religieuse ou pas), donc d'ouverture à tous les courants de pensée, religieux ou pas. Y a-t-il besoin de la qualifier de laïcité ouverte ou, son contraire, ...fermée? Cela ne signifie-t-il pas une remise en cause du principe même de laïcité?

   La laïcité n'est, par nature,  ni fermée, ni antireligieuse !

        La loi de 1905 fut une loi de compromis, de paix intérieure, de partage de l'espace public. Elle respecte, par principe, toutes les religions, et aussi les autres courants philosophiques,  non-religieux. Elle s'appuie sur 2 principes majeurs: le respect absolu de la liberté de conscience et la non reconnaissance d'une (ou quelques) religion(s) ou courant(s) philosophique(s) au détriment d'autres. Il n'y a pas en France de discrimination religieuse ou philosophique.

       Je constate que dans les pays où une religion domine ou veut dominer, comme religion officiellement reconnue, il y a très souvent des conflits. La France ne connait plus de "guerres de religion" depuis la loi de 1905Je me suis déjà exprimé sur cette question de la laïcité dans ce blog

    Je ne souhaite pas voir  réouvrir une "guerre" contre le pape et l'Eglise catholique,

       ...même si je trouve que ce Pape a des idées "conservatrices" (comme 76% des français le disent selon un récent sondage publié par "Le Parisien" ce jour), pour ne pas dire réactionnaires sur des questions comme l'avortement, .... .

       Et je réfute l'idée que la France n' aurait que des "racines catholiques". La France a plusieurs racines et cela fait notre richesse, notre singularité: héritage chrétien, mais aussi grec, romain, sans oublier le Siècle des Lumières, et la Révolution Française, la République et ses grandes lois ( celle de 1901 sur les Associations, comme celle de 1905 sur la laïcité dont l'Eglise Catholique ne voulait pas au début du siècle dernier, à la différence des Protestants et des Juifs), l'immigration, ... Aujourd'hui, selon un sondage Ifop commandé par le journal catholique "La Croix" et publié le 24 Mars 2008: " Le grand enseignement de ce sondage est en effet la place importante que les français accordent à la laïcité au sein du pacte républicain", 58%, immédiatement après le suffrage universel, 71%. Il y a une forte stabilité par rapport à 2003: on est donc là face à quelque chose de solide et structuré" estimait Jérôme Fourquet (Ifop) et "cette place de la laïcité est la même pour toutes les générations, avec toutefois une point chez les jeunes générations" ( 70%) écrivait La Croix. (...).

     Le même journal "La Croix" concluait son article, sous la plume de Nicolas Senèze, par ces mots: " Les catholiques pratiquants ne veulent d'ailleurs absolument pas revenir sur la loi de séparation entre les Eglises et l'Etat. Car si 71% des français disent souhaiter garder "telle qu'elle est" la loi de 1905, les 2/3 des catholiques pratiquants sont du même avis".

    Telle fut mon analyse lors de l'émission de cette semaine sur la "laïcité"à laquelle je participe sur R.C.F. locale (Radio Chrétienne - 95,5) le mercredi matin, à 11h 06.

"Un appel autour de la venue de Benoît XVI: pour quel objectif?"

   Je ne l'ai pas signé. Mais je souhaite vous le faire connaître et solliciter votre réaction personnelle ( Annexe 1) J'en partage certains aspects. Mais je ne le partage pas  sa tonalité globale,  que je perçois trop comme un appel à la lutte contre l'Eglise et son Pape.

  Peut-être suis-je dans l'erreur? Laîcité, oui, complétement, mais sans esprit étroit.

  Je partage, par contre, l'essentiel du  point de vue de la Ligue des Droits de l'Homme.

                  §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Annexe 1:

Appel autour de la venue de Benoit XVI en France du 12 au 15 septembre.

Signer l'appel   -   Voir les signataires

Le pape a le droit de venir en France. Loin de nous l’idée de nous y opposer parce que nous sommes laïques. Mais cet accueil officiel, sur un mode révérenciel et sur fonds publics, ne va pas de soi. [...]
Lire la suite: manifestepape.info


               §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

par henri Moulinier publié dans : Laïcité communauté : France Laïque &Multi-ethnique;
ajouter un commentaire commentaires (0)    recommander
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus
Sitemap