Quantcast
Dimanche 16 mars 2008 7 16 /03 /Mars /2008 22:17


       
        La gauche gagne les élections locales. C'est une bonne nouvelle. De nombreuses communes  (re)passent à gauche. Ainsi que 8 conseis généraux. Même si la droite semble résister dans certains endroits, il est indéniable que le vote local a une signification  politique nationale: celle d'une sanction de Sarkozy, de son comportement et de sa politique.  Celui-ci entend continuer sa politique. Mais le besoin de résister et de changer va grandir, dans un contexte nouveau, plus favorable.

        Le Parti socialiste  retire  le plus grand gain de voix et d'élus.  Mais il ne faut pas sous-estimer les bons scores de nombre de maires communistes sortants ( malgrè des pertes non négligeables, telle celle de Calais avec le retrait du FN ou de 2 villes de plus de 30 000h en  Seine Saint Denis conquises par le PS et par D Voynet, (avec des voix de droite pour cette dernière à Montreuil), ainsi que la majorité au Conseil Général de ce département). Ne sous-estimons pas, non plus,  les résultats de la Lcr  et de listes de la gauche alternatives au premier tour.

      L'urgence nationale: réenclencher une dynamique de convergeance citoyens/ forces de la transformation sociale
      
      
Chacun sait bien qu'une victoire à des élections locales ne règle pas le problème du changement et de son contenu à l'échelle nationale, comme l'a montré la victoire aux élections régionales de la gauche, suivie de la défaite aux présidentielles et aux législatives dernières. D'autant que les tentations centristes et social-libérales du Parti Socialiste dans ses composantes majoritaires sont fortes.

        Il y a besoin, sans attendre, de travailler ensemble, le plus largement possible, au plan national et local,  a construire un projet de transformation sociale, une alternative politique réelle à gauche, face à l'accélération du processus de bipolarisation entre une gauche à prédominance social-libérale et une droite réactionnaire et sécuritaire..
     
        La constitution d'une nouvelle force politique fédérant toutes les énergies qui se revendiquent de la transformation sociale et associant les différentes cultures politiques de la gauche alternative ne doit-elle pas rester une visée?

      
        En Charente-Maritime, le bilan est contrasté:

           Rochefort reste à gauche, Saintes passe à gauche, ainsi que Marennes ou Marans. Mais la droite sort renforcée des élections cantonales et va conserver la majorité au Conseil général de Charente-Maritime. Le sud  lui donne plus de forces, alors que le Nord voit la victoire de J Dillembourg-PS- à LR 9

           Quant au PCF en Charente-Maritime, il récolte les fruits amers de la stratégie suicidaire de ses dirigeants. Toujours aucun conseiller général. Et une défaite annoncée, mais plus lourde que prévue de la liste de G Blanchier aus municipales d'Aytré (perte de 6% sur le Ier tour, et la droite passe devant lui)

   


   
Par henri Moulinier - Publié dans : Municipales 2008 - Communauté : Nouvelle force à gauche ?
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

  • henri Moulinier
  • Henri MOULINIER
  • Homme
  • 18/01/1948
  • europe politique écologie liberté économie
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. Chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Doctorant en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Catégories

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap