Dimanche 10 février 2008 7 10 /02 /2008 14:04
Nouvel épisode, lors du Conseil Municipal de La Rochelle, le 19/10/09, 2 annonces ont été faites:

- Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, élue sur Mireuil, par ailleurs Présidente de l'Office public HLM de l'Agglomération, annonce que le nombre de demandes de logement en attente a encore augmenté: il atteint le chiffre de 4 200 ( nous en étions à 3000 en mars 2009)
- Une délibération prévoit la demande de subvention pour construire le futur Centre Social de Mireuil. Beau projet! Mais devinez où il est prévu? A la place de l'immeuble HLM Manet, qui est toujours en place et doit être démoli!

Alors, oui, je persiste et signe en faveur des termes de l'article qui suit!!! Je pense plus que jamais que ce n'est pas le moment de détruire des centaines de logements à La Rochelle ( sur Mireuil et Saint-Eloi)    

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DSCI0001.JPG            
      Mireuil: l'un des immeubles menacés de destruction, face au Stade du Parco

       La présentation par Maxime Bono du programme de sa liste  municipale ( lors de la réunion électorale à Villneuve à laquelle j'ai assisté), fait une large place au logement et particulièrement au logement social.
        Des constructions importantes ont eu lieu ( tel le bel ensemble de l'ex-caserne Mangin à Saint-Eloi, récemment  livré). D'autres projets sont prévus à Beauregard, à Villeneuve ( Butte Dufour), sur l'Ilôt Joffre ( le long du canal de Rompsay), au Prieuré. 
       Une démarche volontariste prévoit de remettre en occupation les dessus des magasins du Centre-Ville, avec un jeu de subventions importantes: l'objectif est de 130 logement/an sur 4 ans. La C.D.A., de son côté, continuera à acheter des terrains (2millions d'euros/an) et à contribuer au financement du logement social ( 2 millions/an). Ce sont de bons projets.

     " On aura réglé la crise du logement"  a conclu Maxime Bono
    
          Est-ce si sûr?

      Il y a les demandes actuellement enregistrées par les Offices et Sociétés HLM, mais:

     ° L'attrait de notre agglomération, forte comme l'est tout le littoral atlantique, amène de nouveaux habitants potentiels. Sans compter le jeunes qui veulent rester à La Rochelle.

     ° Le coût du logement dans le secteur privé devient de plus en plus prohibitif pour beaucoup de personnes, même avec 2 salaires ( pour acheter une maison ou un appartement)

     ° L'état a réduit ses subventions depuis 2003, mais n'entend pas les augmenter. Il préfére aider les investissements privés.

     "Pas de démolition avant d'en finir avec la pénurie de logement!"

        
C'est la proposition de la Coordination anti-démolition des quartiers. Son président, Mohammed Ragoubi, habitant de la Cité de la Coudraie à Poissy (78), ne décolère pas, après la conférence de presse de l'ANRU ( Agence Nationale de Rénovation Urbaine, création gouvernementale) - affirme le journal l'Humanité du 22/1/08.

         La coordination n'est pas, par principe, opposée aux démolitions". "Nous sommes prêts à les accepter si le diagnostic en est partagé. Pour l'instant, c'est loin d'être le cas. Même la règle du "un logement construit pour un logement détruit" n'est-pas tenu! Le problème de l'ANRU et de son guichet unique, c'est  qu'avec les démolitions le bailleur touche beaucoup d'argent en subvention. Ce qui est tentant pour lui (...)"

        "C'est sur la réhabilitation qu'il faut mettre le paquet, afin de permettre aux habitants de rester dans leur quartiers" dit Mr Ragoubi.

       A La Rochelle: faut-il démolir près de 400 logements  à Mireuil et Saint-Eloi?
   
         Certes, la décision a été imposée par l'ANRU pour Mireuil et acceptée par la Mairie et l'Office Communautaire des HLM. Une convention financière a été signée le 4 février. L'ANRU apporte 641 millions, "participation de l'Agence qui avait été initialement prévue plus importante" déclarait alors le député-maire   ( voir "Sud-Ouest" du 5/2/08). C''est un ambitieux programme urbain, écrit le journal, qui précise "que cette manne financière ne fait pas tout dans un quartier dont la population est en proie à d'importantes difficultés"
       
         Proposition: pourquoi pas un moratoire pour ces démolitions?

       ° Pourquoi démolir tout de suite 297 logements, qui sont situés dans des petits immeubles, près du Stade La Parco, à Mireuil, immeubles qui, juste avant d'annoncer leur démolition, devaient être rénovés, avec l'accord des habitants.

       ° Ne vaudrait-il pas mieux utiliser les crédits, en réduction, de l'Etat pour rénover ces immeubles, au lieu de les détruire, alors que leur structure est solide?

       ° Pourquoi obliger des familles a quitter leur quartier, où elles habitent parfois deuis des dizaines d'années? Pour aller dans un autre quartier, voire une autre commune?

       ° Pourquoi, à tout le moins, ne pas les conserver jusqu'à ce que "la crise du logement à La Rochelle soit finie", en les rénovant un peu pour les rendre plus vivables ( peinture, entrées, boîtes à lettres, ...)?

       ° Le même débat peut aussi concerner la Cité des Géraniums à Saint-Eloi, où 2 petits immeubles reliés doivent subir le même processus de démolition. Ne peut-on commencer le plan d'urbanisation de tout ce secteur ( avec le terrain des anciennes serres municipales et le dépôt des espaces verts), sans toucher, dans l'immédiat, aux 2 bâtiments pour les mettre en location très vite, après une rapide rénovation, et en diversifiant la population des locataires?

        Aucune liste, dans cette campagne des municipales, n'aborde cette question. Est-ce tabou? Est-ce un combat d'arrière-garde?

        Remarquons le silence total de Mr Sorkozy et de son gouvernement, dans le plan "banlieues" présenté récemment et qui apporte surtout du sécuritaire ( 4000 policiers en 3 ans, une pincée de crédits por les transports en commun, pris sur les financements du Grenelle d' l'environnement et, parmi les mesures pour l'éducation, "l'implantation d'écoles privées sous contrat dans les quartiers défavorisés"!!! Pénurie de crédits, alors qu'il a filé 15 milliards aux plus riche cet été avec le "paquet fiscal", mise en cause de l'Education Nationale ( II OOO emplois supprimés) et encouragement du privé, voilà bien les méfaits de la politique de cette droite  sarkozienne!

          Mais le débat est ouvert ! Vos "commentaires", libres et critiques, seront les bienvenus.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour information:

        l'Office communautaire et sa présidente déclarent avoir en portefeuille la réalisation certaine de 935 logements d'ici 5 ans. Question: que prévoient les autres offices et sociétés Hlm (Habitat 17- départemental et Atlantique Aménagement- privé, sous la férule du Medef ) ?
       La même politique du gouvernement et de l'Anru produisant le même effet ( amplifié): ce sont 400 logements qui vont être aussi détruits à Saintes, ville plus petite, dirigée par la droite.

 Infos récentes ( au 9/5/08):

  ° Le nouveau maire PS de Saintes remet en cause les démolitions programmées par l'ANRU et l'ancienne municipalité de droite

  ° Il y a toujours autant d'urgence à La Rochelle en terme de demandes de logements HLM non satisfaites. Ainsi l'Office Communautaire dénombre près de 3 500 demandes. Dans cette demande globale, on peut estimer à 1 200 -1 500 les demandes urgentes, les besoins les plus criants de logement HLM

 
° L'Office Communautaire de l'agglomération rochelaise n'a pas actuellement les 935 logements annoncés plus haut, pour des familles ou des personnes seules, demeurant en permanence à La Rochelle.
     - Car certains sont pour des étudiants  ( 200 avec Habitat 17), d'autres pour des personnes agées ( 80 à Port-Neuf)
     -  D'autres encore pour re-loger les jeunes en formation chez les Compagnons du Devoir ( 80 prévus à Villeneuve, sur la "butte dite Dufour" avenue Danton -les jeunes sont actuellement logés à la Ferme du Petit-Brouage au Petit-Marseilles).
    - Sans oublier les 140 logements qui étaient prévus au Sud de la Gare SNCF de La Rochelle et qui sont bloqués, après le recours d'une association de "defense de l'environnement"


     
Je persiste et signe: raison de plus pour ne pas démolir, au moins dans l'immédiat les centaines de logements rénovables rapidement à Mireuil, voire à Saint-Eloi
______________________________________________________________________

 Nouvel épisode: le débat et le vote du Programme Local de l'Habitat lors du
Conseil Municipal du 7 Juillet O8 (voir article du 7/7/08)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Commentaire du 28 Aout 08

                    Faut-il vendre des logements HLM?

         
Certes, la vente de quelques maisons HLM a été décidée par l'Office Communautaire de La Rochelle, pour dégager des fonds propres, permettant à l'Office de financer la construction d'autres logements HLM à mettre en location. Je peux comprendre cette décision. Encore que?

    Jusqu'où doit-on aller dans la vente de logements HLM?

    Le projet de loi Boutin, présenté fin Juillet 2008,  propose d'encourager l'achat de leur logement par les locataires et de décompter ces logement devenus privés dans le contingent de logements sociaux que doivent promouvoir les communes de plus de 5 000 habitants ( loi SRU)

     Les français aspirent à devenir propriétaires, à avoir une petite maison bien à eux. Il est donc louable de favoriser l'accession à la propriété.  En France, 58% des ménages sont propriétaires de leur logement ( 84% en Espagne, 78% en Belgique, 71% en Grande-Bretagne. Mais dans quelles conditions?

     - tous les ménages pourront-ils accédre à la propriété? Non, pas les ménages à revenus modestes, en situation sociale difficile, nombreux à habiter en HLM. Sans compter tous ceux qui attendent d'en avoir un en location, compte-tenu du niveau des loyers dans le privé. N'est-ce pas, d'ailleurs là, que réside le premier droit des personnes modestes: le droit d'attendre des pouvoirs publics qu'il leur permettent, en priorité, d'accéder à un toit?

    - autre question sur ce projet de loi: l'extension du Pass foncier au logement collectif qui instaure un système de 2 prêts successifs, l'un pour le bâti, l'autre pour le terrain. Christine Boutin invente l'appartement à 15 euros par jour! En réalité, elle propose un endettement sur 30, voire 40 ans. N'est-ce pas un cadeau empoisonné, à l'heure du resserrement des conditions d'accès au crédit pour nombre de personnes à la "solvabilité" jugée limitée par les banques?


    - Et que fait le gouvernement pour combattre la spéculation sur les terrains, pour revenir à des taux d'intérêts bonifié (réduits), interroge Jean-Pierre Giacomo, Président de la Confédération Nationale du Logement (CNL)? Sans oublier les questions de l'emploi et du pouvoir d'achat en berne. Où encore la généralisation de  la TVA à 5,5% pour tous les revenus en dessous de 3 SMIG dans les zones agglomérées, comme le propose Marie-Noelle Liennmam, députés socialiste européenne et Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives de HLM.

    

Par henri Moulinier - Publié dans : Dossiers rochelais - Communauté : Les blogs citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires - Partager
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Profil

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
Sitemap